Loi Macron : Quels impacts sur la prime d'intéressement ?

Découvrez les nouveautés relatives à la prime d'intéressement.

 Loi Macron

 

1ère nouveauté, harmonisation de la date limite de versement

 

La loi Macron harmonise la date limite de versement de la participation ou de l’intéressement. En tant qu'employeur vous aurez ainsi jusqu’au dernier jour du 5ème mois suivant la clôture de l’exercice pour verser aux salariés les sommes dues. Le délai sera donc raccourci pour l’intéressement (jusqu’à présent le délai limite est le dernier jour du 7ème mois) et allongé pour la participation (avant le 1er jour du 5ème mois jusqu’alors).

 

 

2ème nouveauté, la prime d'intéressement est placée par défaut directement sur le PEE

 

Lors du versement de la prime d'intéressement, le salarié est averti du montant de la prime. Il dispose ensuite d'un délai de 15 jours pour choisir de percevoir sa prime ou de la placer sur les différents supports financiers proposés.

 

Avec la Loi Macron, si le salarié n'entreprend aucune action (bulletin erroné y compris), la prime ne devra plus lui être versée automatiquement mais placée sur le fonds d'investissement par défaut et sera alors bloquée pendant 5 ans.

 

 

Pour un accompagnement avec l'un de nos experts, contactez-nous :

 

  • Par téléphone au 0 825 800 105 (0,09€ TTC/min + prix appel)

  • Par e-mail