Institutionnel

23/04/2013

LA MONDIALE A PROCÉDÉ AVEC SUCCÈS À DEUX OPÉRATIONS DE GESTION DE SA DETTE SUBORDONNÉE

 

Le 15 avril 2013, La Mondiale a lancé simultanément l'émission d’une nouvelle dette perpétuelle en Dollar US et une opération de gestion portant sur le titre subordonné à durée indéterminée émis en 2003.

 

La première opération a conduit au placement d’une émission de titres subordonnés à durée indéterminée de 600 M$ auprès d’investisseurs européens et asiatiques, tant institutionnels que gestions privées(1) . Ils ont manifesté un très fort intérêt qui a conduit à ce que la demande soit plus de 7 fois supérieure au montant finalement émis. Après couverture de change, le taux d’intérêt en Euro est de 7,08%.

La seconde opération proposait aux porteurs de la dette existante émise en 2003, soit de racheter cette dernière à un prix de 97% du nominal, soit de l’échanger au pair contre un nouveau titre subordonné remboursable en Euro d’échéance 2044, offrant un taux de 6,75%(2) .
 
Cette opération a aussi rencontré un large succès puisque que le taux de transformation a atteint plus de 87%, indiquant que le marché a perçu très favorablement cette alternative à un éventuel remboursement.
 
Le prix de rachat de 97% proposait une prime de 5% par rapport à la moyenne des cotations des 10 derniers jours et une prime instantanée de 4% au moment de l’officialisation sur écran du mandat donné aux banques arrangeuses. La quasi-totalité de l’opération a cependant porté sur l’échange, confirmant la confiance qu’ont les investisseurs pour la signature de La Mondiale : 332 M€ ont été échangés et 17 M€ rachetés.
 
Le Groupe renforce donc significativement sa solvabilité. Ces opérations augmentent instantanément le taux de couverture de son besoin de marge de solvabilité d’environ
7 points au niveau de La Mondiale et de 5 points au niveau de SGAM AG2R LA MONDIALE. Ce renforcement pourrait représenter 15 points, à l’horizon de l’entrée en vigueur de Solvabilité 2.
 
Cette opération renforce ainsi la flexibilité financière du Groupe. Outre la démonstration que le crédit La Mondiale reste apprécié des investisseurs et ce au-delà de la base traditionnelle d’institutionnels européens, les montants levés permettent au Groupe une grande flexibilité dans la gestion de son bilan.

Deutsche Bank et HSBC ont été les co-arrangeurs et structureurs de ces opérations, les joint-lead managers étant BNP Paribas, Deutsche Bank et HSBC. En choisissant la place de Paris pour la cotation des deux nouvelles lignes, La Mondiale entend aussi participer à son développement.