Un système de retraite menacé

Depuis quelques années et malgré les réformes qui se succèdent de fortes interrogations sur la retraite et sur son financement apparaissent.

Player simple pour l'animation services santé

 

Un déséquilibre du nombre de cotisants et de retraités

 

Le rapport entre le nombre de cotisants et le nombre de retraités ne cesse de diminuer. En 1960, il y avait 4 cotisants pour un retraité. En 2020, il n’y aura plus que 1,4 cotisant et en 2050, seulement 1,15.

 

 

Cela s’explique par :

  • l’entrée en moyenne plus tardive dans la vie active,
  • le départ avancé en retraite dû aux aléas de la vie professionnelle (chômage, maladie, invalidité…),
  • l’allongement de l’espérance de vie à la retraite. Entre 1960 et 2013, l’espérance de vie a augmenté de 7 ans pour les hommes et de 8 ans pour les femmes (source : Conseil d’orientation des retraites, 8e rapport du 14 avril 2010 / Insee, tableau avril 2014).

 

Espérance de vie en France 

 

Des réformes successives

 

Actuellement, ce déséquilibre, compensé par les réserves constituées ces dernières décennies et par la succession de réformes menées depuis 1993, pose la question du niveau de ressources des futurs retraités.


 

Récapitulatif des réformes en France depuis 1993 :

 

 

Une diminution à prévoir du pouvoir d’achat à la retraite

 

La génération actuellement en activité devra faire face à l'augmentation prévisible de leurs dépenses :

  • Loyers,
  • Dépenses de santé
  • Invalidité, …

 

Et pourront donc être confrontée, dès leur passage en retraite, à une baisse importante de leur pouvoir d’achat.