Retraité
    OK
  • Devis
    OK
  • Agence
  • Contact
  • FAQ

Les solutions pour le maintien à domicile

Je veux retarder au maximum le passage en maison de retraite : quelles sont les solutions pour vivre plus longtemps chez moi ?

Découvrez ici et appliquez les principaux conseils de prévention, excellent moyen de retarder le passage en maison de retraite. Découvrez également tous les services de maintien à domicile, gratuits ou payants, dont vous pouvez bénéficier au quotidien, à titre personnel ou pour l'un de vos proches.

 

Rester autonome le plus longtemps possible


Tout dépend, bien sûr, de l’âge et de la situation de tout un chacun. Chaque personne est unique, mais une chose est sûre : c’est en anticipant que l’on se donne le maximum de chances de vivre le plus longtemps chez soi.
 
Anticiper, c’est, tout d’abord, veiller sur sa santé à mesure que l’on prend de l’âge. Un médecin traitant peut informer les patients qui l’interrogent sur les différents risques personnels et potentiels à venir. Des examens sont proposés pour déceler à temps une maladie et la traiter au mieux, des mammographies pour les cancers du sein au dépistage du cancer colorectal en passant par des bilans auditifs, ophtalmologiques ou encore bucco-dentaires.

 

Rester actif


Anticiper, c’est aussi, se prendre en main. Une alimentation équilibrée et une activité physique régulière sont des atouts indéniables pour rester en bonne santé. Côté sport, pas besoin de pratiquer le tennis ou le footing : marcher tout simplement, tous les jours, est un très bon moyen de tonifier les muscles ou de lutter contre le cholestérol.


 
Stimuler son cerveau

 

Anticiper, c’est aussi se soucier de son esprit. Pratiquer, chaque jour des activités ludiques qui stimulent le cerveau : participer à des ateliers mémoire etc., entretiennent l’activité cérébrale et favorisent le bien-être. Certains sont répertoriés par le site pourbienvieillir.fr. Conçu par les régimes de retraite, il propose toute une série d’activités pour aider les retraités à continuer à vivre chez eux dans les meilleures conditions
 


Conserver une vie sociale riche

 

Anticiper, c’est également cultiver au maximum les rencontres et le lien social avec sa famille, ses amis, ou encore ses voisins. Les nouvelles technologies offrent, sur ce point, des outils pouvant faciliter les contacts. Et, si besoin, de nombreuses associations forment les retraités à ces nouveaux modes de communication, comme e-seniors à Paris. Le bénévolat peut également être envisagé pour ceux qui souhaitent se rendre utiles. Il revêt de multiples formes et peut être exercé de manière ponctuelle ou sur du long terme, comme l’explique le site benevolat.fr.
 
A noter également, le service Sortir Plus qui facilite la sortie du domicile des plus de 80 ans en proposant un accompagnateur pour se rendre à la gare, chez le coiffeur ou retrouver des amis. Toutes les informations sont données sur le site des retraites complémentaires Agirc-Arrco.
 

Aménager son logement


Anticiper, c’est enfin s’occuper de son logement. Des aménagements, même minimes, peuvent permettre d’éviter les chutes, principales causes d’hospitalisation ou d’entrée en établissement médicalisé. Aménager son logement est important, mais les coûts peuvent faire peur : sachez que des aides financières sont possibles. Renseignez-vous auprès de la fédération SOLIHA pour étudier les solutions de financement.
 
A domicile, il est également possible de bénéficier d’aides pour le ménage, l’hygiène ou les repas. Ou encore d’une téléassistance pour se sentir en sécurité, et être secouru, en cas d’accident. Sur tous ces points, le Centre local d’information et de coordination (CLIC) de sa commune, sa mairie ou sa caisse de retraite peuvent donner tous les conseils et les informations nécessaires.
 

Opter pour la « résidence autonomie »

 

La « résidence autonomie » est un logement associé à des services collectifs tels que de la restauration ou des animations. Construites à proximité des commerces, des transports et des services, ces établissements sont majoritairement gérés par des structures publiques ou à but non lucratif. Le coût du logement y est modéré. Plus d’informations sont à consulter sur le portail national d’information pour l’autonomie des personnes âgées et l’accompagnement des proches.

 
Bien s’informer

 

Enfin, il peut être utile de s’informer plus généralement sur Aidons les notres, site d’entraide qui partage de nombreux témoignages et conseils de prévention pour rester chez soi, aménager son logement, maintenir le lien social et ainsi, se sentir en retarder son départ en maison de retraite.

Réponse plus détaillée
Les autres réponses à ce sujet
Fais-moi un dessin pour savoir comment rester autonome le plus longtemps possible
Partager sur les réseaux sociaux