Retraités : quelles assurances choisir pour bien vous protéger?

Retraités : quelles assurances choisir pour bien vous protéger?

Une fois à la retraite, vos besoins évoluent et les risques auxquels vous êtes confronté ne sont plus les mêmes. Découvrez quelles assurances sont essentielles pour être protégé en toute situation.

La complémentaire santé : pour un accès aux soins indispensable des seniors

En tant que salarié, votre employeur avait l’obligation de vous proposer une assurance santé, souscrite à titre collectif (mutuelle d’entreprise). Si vous souhaitez la conserver à titre individuel une fois à la retraite, la complémentaire s’engage à proposer les mêmes garanties. Cependant, il faut garder en tête que  le montant des cotisations augmente d’année en année.

 

Si vous aviez souscrit une mutuelle ou complémentaire santé à titre individuel, l’assureur ne peut pas résilier votre contrat au motif que vous prenez votre retraite.

 

Toutefois, dans les deux cas, vous avez tout intérêt à changer de complémentaire santé une fois à la retraite. Les garanties prévues dans votre ancien contrat ne sont sans doute plus en phase avec vos besoins actuels. Ainsi, il convient de privilégier un contrat santé adapté aux seniors apportant :

 

  • Des garanties renforcées sur le dentaire, l’optique, l’audition
  • Une bonne prise en charge des frais d’hospitalisation
  • Des remboursements des médecines douces (ostéopathie…) et soins de confort
  • Des services d’assistance à domicile (portage de repas, livraison de courses…)

 

Bon à savoir : la réforme 100% santé, qui entre en vigueur dès 2020 et progressivement d’ici 2021, prévoit des garanties de soins avec un reste à charge zéro pour le patient sur des postes comme l’optique, le dentaire et l’auditif.

 

Sachez que les groupes mutualistes proposent parfois à leurs adhérents de bénéficier d’un réseau de soins. Des tarifs avantageux sont négociés avec les praticiens, ce qui permet de réaliser des économies.

 

L'assurance dépendance : pour anticiper une éventuelle perte d'autonomie

La dépendance désigne une perte d’autonomie, partielle ou totale, qui empêche de réaliser seul certains actes de la vie quotidienne. C’est une conséquence directe de l’allongement de la durée de vie. Or, une situation de dépendance impacte toute la famille et entraîne souvent des frais très importants : aide à domicile, aménagement du domicile, etc.

 

Un contrat de prévoyance s’engage à vous verser une rente si vous vous retrouvez en situation de dépendance. Certains contrats prévoient même le versement d’un capital pour aménager votre domicile. Il existe aussi des garanties annexes pour protéger vos proches ou votre aidant familial : aide aux démarches administratives, soutien psychologique, etc.

Bon à savoir : plus le contrat est souscrit tôt, plus les cotisations seront faibles. Sachez que certains assureurs prévoient un âge limite de souscription, généralement entre 70 et 75 ans. Soyez aussi vigilant sur les délais de carence, qui peuvent être de quelques mois ou années.

 

La garantie des accidents de la vie (GAV) : pour vous protéger dans votre vie quotidienne

La GAV vous protège des conséquences des accidents de la vie quotidienne, qui sont plus fréquents pour les seniors : chute, brûlure, blessure de jardinage, etc.

 

L’indemnisation versée à la victime vise à réparer le préjudice physique ainsi que les conséquences de son invalidité sur sa vie personnelle et matérielle.. En cas de décès, le préjudice moral et économique des bénéficiaires est pris en compte.

De plus, certains contrats prévoient des services qui peuvent être particulièrement utiles en cas d’accident : aide-ménagère, livraison de médicaments, etc. Attention, là encore, il convient d’anticiper et de souscrire tôt : certains organismes fixent un âge limite de souscription.

 

L'assurance vie : pour disposer de votre épargne en cas de besoin

Si ce n’est pas déjà fait, vous pouvez souscrire une assurance vie. Il n’existe pas d’âge maximum pour souscrire ce produit d’épargne particulièrement efficace. Cela permet de vous constituer un complément de revenus pour votre retraite, versé sous forme de rente, ou de disposer de votre capital en cas de besoin.

 

L’assurance vie est également un excellent outil de transmission en cas de décès. Attention toutefois, pour les sommes versées après 70 ans, la fiscalité est moins avantageuse. Le principe d’un abattement de droits de succession pour les bénéficiaires du contrat est maintenu, mais il est fixé à 30 500 €. Si le capital transmis est supérieur à cette somme, il intégrera la succession de l’assuré.

 

Partager sur les réseaux sociaux