Retraité
    OK
  • Devis
    OK
  • Agence
  • Contact
  • FAQ

Le cumul emploi retraite : c’est quoi ? Quelles sont les conditions ?

Le cumul emploi-retraite permet à un retraité de cumuler à la fois un revenu professionnel et une pension de retraite. Il existe deux types de cumul emploi-retraite : le cumul intégral ou partiel. Pour bénéficier de ce dispositif, vous devez toutefois respecter quelques conditions.

Définition du cumul emploi-retraite 

Le cumul emploi-retraite vous permet, sous certaines conditions, d’exercer une activité professionnelle, salariée ou non, tout en cumulant vos pensions de retraite - de base et complémentaire. 

Ce cumul est ouvert à tous les retraités du régime général de la Sécurité sociale, sans délai particulier, dans le cadre de la reprise d’une activité professionnelle en France ou à l’étranger. Il est possible de bénéficier du cumul emploi-retraite en tant que TNS (travailleur non salarié). 

 

Comment en bénéficier ? 

Pour bénéficier du cumul emploi-retraite, vous devez dans un premier temps avoir mis fin à l’ensemble de vos activités professionnelles pour percevoir vos pensions de retraite, sauf exception :  

  • Activités artistiques, littéraires, scientifiques, juridictionnelles, 
  • Participations en tant que jury de concours publics, 
  • Activités d'hébergement en milieu rural (gîte rural, chambre d'hôtes...), 
  • Activités d'élu local, 
  • Activités non salariées (si le régime de retraite de base correspondant prévoit que l'activité peut être poursuivie), 
  • Activités professionnelles à l'étranger, 
  • Activités de nourrice, gardienne d'enfants ou assistantes maternelles, 
  • Fonctions de tierce personne auprès d'une personne âgée, invalide ou handicapée. 

 

Après avoir liquidé vos droits, vous pouvez reprendre une activité salariée ou non salariée dans le secteur public ou privé.  

 

Si votre retraite a pris effet à compter du 1er janvier 2015, la reprise d’une activité ne vous procure aucun nouveau droit à la retraite malgré le versement de cotisations. 

 

Deux types de cumul emploi-retraite 

 

Selon votre situation, le cumul de vos revenus professionnels et de vos pensions de retraite pourra être intégral ou partiel.  

 

Vous avez obtenu toutes vos retraites de base et complémentaire des régimes français et étrangers.  

Pour cumuler intégralement vos pensions de retraite et les revenus d’une activité professionnelle, vous devez respecter l’une des deux conditions suivantes :  

  • Avoir atteint l’âge légal de départ à la retraite et totaliser la durée d’assurance requise pour la retraite à taux plein. 
  • Ou avoir l’âge d’obtention du taux plein (entre 65 et 67 ans selon votre année de naissance). 

 

Si vous êtes dans l’une de ces 2 situations, vous pouvez reprendre une activité immédiatement sans délai de carence ni plafonnement de revenus. 

 

Si vous n’entrez pas dans ces critères, vous pouvez néanmoins bénéficier d’un cumul partiel, à condition que la somme de vos pensions de retraite de base et complémentaire et revenus d’activité professionnelle cumulés, n’excède pas un certain montant. 

 

Les conditions du cumul appliquées par le régime de base de la Sécurité sociale : 

 

Le total mensuel de votre nouveau revenu et de vos retraites (de base et complémentaire) ne doit pas dépasser :  

  • 160% du Smic (2 397,55 € par mois en 2018), 
  • Ou la moyenne mensuelle de vos revenus d’activité des 3 derniers mois civils  

 

En cas de dépassement de ce plafond, le montant de vos pensions de retraite est réduit jusqu’à ce que vos revenus n’excèdent plus le plafond autorisé.  

 

Enfin, il est important de noter que le cumul emploi-retraite partiel n’est disponible qu’à partir du 7ème mois après votre départ à la retraite si vous reprenez une activité auprès de votre précédent employeur. Dans ce cas vous ne pourrez pas percevoir votre retraite durant les 6 premiers mois après la fin de votre activité.  

En revanche, ce délai de carence ne s’applique pas si vous reprenez chez un autre employeur. 

 

Les conditions du cumul appliquées par le régime de retraite complémentaire Agirc Arrco :  

 

Le total mensuel de votre nouveau revenu et de vos retraites (de base et complémentaire) ne doit pas dépasser :  

  • Soit 160% du Smic (2 397,55 € par mois en 2018), 
  • Soit le dernier salaire d’activité 
  • Soit la moyenne mensuelle de vos revenus d’activité des 10 dernières années. 

 

En cas de dépassement de ce plafond, le paiement de vos pensions de retraite complémentaire est suspendu.  

Partager sur les réseaux sociaux
A lire aussi