Activité partielle : les clés pour comprendre le dispositif

Face à la crise économique engendrée par l’épidémie de coronavirus, le dispositif d’activité partielle, appelé aussi chômage partiel, a été adapté. Il est très sollicité.

test

Entreprise : tout savoir sur l'activité partielle

Qui peut en bénéficier ? Quelle rémunération pour les salariés ? Comment en faire la demande ? Retrouvez toutes nos réponses à vos questions.
Qu’est-ce que l’activité partielle ?
Face à la crise économique engendrée par l’épidémie de coronavirus, le dispositif d’activité partielle, appelé aussi chômage partiel, a été adapté. Il est très sollicité.
Qui peut bénéficier de l'activité partielle et dans quels cas ?
Pour bénéficier du dispositif de l’activité partielle, une entreprise et ses salariés doivent répondre à un certain nombre de critères. Face à la crise sanitaire actuelle, les conditions de son application ont été élargies.
Qui fait la demande d’activité partielle et comment ?
C’est l’employeur qui fait la demande d’activité partielle, les salariés, eux, n’ont aucune démarche à effectuer. Depuis fin mars, la procédure de demande a été simplifiée et assouplie pour l’employeur.  
Quelle rémunération et quels droits pour le salarié en activité partielle ?
Le salarié en activité partielle voit son contrat de travail suspendu. Il ne touche plus un salaire mais perçoit une indemnisation compensatoire. Comment est-il rémunéré ?
Qui paie le salarié en activité partielle ?
L’employé en activité partielle perçoit une indemnisation. L’entreprise en a la charge, avant d’être indemnisée par l’État.
Quelles alternatives à l’activité partielle ?
Face à l’épidémie du covid-19, chacun essaie de composer avec les défis du moment. Mise à part l’activité partielle, d’autres adaptations existent. Tour d’horizon.
Activité partielle : ce qui change au 1er juin 2020
Fin mai, 12,7 millions de salariés bénéficient du dispositif d’activité partielle. Dans le contexte du déconfinement progressif, ses modalités évoluent.
L’activité partielle de longue durée (APLD) entre en vigueur à partir du 1er juillet
Le dispositif d’activité partielle classique, revu le 1er juin 2020, sera de nouveau ajusté le 1er octobre. En parallèle, un autre dispositif, l’activité partielle de longue durée, est entré en vigueur le 1er juillet pour soutenir les entreprises en difficulté de façon durable.
salariés activité partielle

Salariés : tout savoir sur l'activité partielle

Si vous êtes concerné-e par le chômage partiel dans le cadre exceptionnel de l'épidémie de coronavirus, voici les réponses aux questions que vous vous posez.
Qu’est-ce que l’activité partielle ?
Face à la crise économique engendrée par l’épidémie de coronavirus, le dispositif d’activité partielle, appelé aussi chômage partiel, a été adapté. Il est très sollicité.
Qui peut bénéficier de l'activité partielle et dans quels cas ?
Pour bénéficier du dispositif de l’activité partielle, une entreprise et ses salariés doivent répondre à un certain nombre de critères. Face à la crise sanitaire actuelle, les conditions de son application ont été élargies.
Quelle rémunération et quels droits pour le salarié en activité partielle ?
Le salarié en activité partielle voit son contrat de travail suspendu. Il ne touche plus un salaire mais perçoit une indemnisation compensatoire. Comment est-il rémunéré ?
Quelles alternatives à l’activité partielle ?
Face à l’épidémie du covid-19, chacun essaie de composer avec les défis du moment. Mise à part l’activité partielle, d’autres adaptations existent. Tour d’horizon.
Particulier employeur : comment gérer l’activité partielle ? 
Les employés à domicile ou les assistants maternels peuvent bénéficier d’un dispositif d’activité partielle depuis le 30 mars 2020. Qu’en est-il pour le particulier employeur ?
Activité partielle : ce qui change au 1er juin 2020
Fin mai, 12,7 millions de salariés bénéficient du dispositif d’activité partielle. Dans le contexte du déconfinement progressif, ses modalités évoluent.
L’activité partielle de longue durée (APLD) entre en vigueur à partir du 1er juillet
Le dispositif d’activité partielle classique, revu le 1er juin 2020, sera de nouveau ajusté le 1er octobre. En parallèle, un autre dispositif, l’activité partielle de longue durée, est entré en vigueur le 1er juillet pour soutenir les entreprises en difficulté de façon durable.