Branchez-vous santé
La prévention de <br/>l’absentéisme, un défi pour<br/> les entreprises

La prévention de
l’absentéisme, un défi pour
les entreprises

Plus de la moitié des absences sont attribuées à la qualité de vie au
travail et aux accidents du travail/maladies professionnelles. Nous
accompagnons les branches professionnelles et les entreprises pour
les aider à comprendre et maitriser l’absentéisme et ses causes dans
un secteur d’activité.

L’absentéisme, un enjeu économique et social majeur

Le taux d’absentéisme (nombre de jours d’absences /nombre de jours de travail) traduit justement cette évolution en atteignant 4,72% en moyenne en 2017 soit en moyenne 17,2 jours d’absence par entreprise La majorité des absences sont liées au travail en lui-même en opposition aux raisons de santé et derrière ces chiffres se cachent des disparités fortes entre secteurs d’activités et entre localisations régionales (source : 10 ème baromètre de l’absentéisme Ayming). 
 

L’absentéisme est le terme utilisé pour désigner les absences associées à un comportement du salarié qui, dans un autre contexte professionnel ou un autre rapport au travail, n’aurait pas eu la même attitude. On parle d’absentéisme lorsque la cause de l’absence devient un prétexte pour ne pas revenir à son poste. Ce terme concerne donc toutes les absences qui auraient pu être évitées par une prévention adaptée de la part de l’employeur.
 

Comprendre et maitriser l’absentéisme et ses causes dans un secteur d’activité permet d’identifier les actions préventives et correctives nécessaires à mettre en place. De plus, il répond à un enjeu de santé et d’employabilité pour les salariés et également à un enjeu économique et d’attractivité de la branche concernée.
 

L’absentéisme est multiple , multi-forme et multi-cause. Aussi, il est important pour l’ensemble des acteurs de se donner la capacité de connaitre, comprendre (ou analyser) et suivre ce sujet. Nous pouvons dores et déjà dégager deux types d’absentéismes principalement à partir du critères du durée : le court, et le long dans lequel nous pouvons inclure les éléments liés aux accidents du travail , les maladies professionnelles et accidents du travail qui relèvent de l’activité professionnelles proprement dite.
 

Les leviers pour lutter contre l’absentéisme

La question de l’absentéisme nécessite une photographie annuelle et un suivi sur le long terme. Un baromètre annuel présente un intérêt certain. Il permet à la fois de mesurer mais surtout d’identifier les points « durs » ou « angle mort » à traiter sur le sujet. Suite à l’analyse, les recommandations d’actions correctives (qu’elles soient préventives ou autres) peuvent être multiples mais avant tout précises.
 

Un des indicateurs qui mesure les absences de longue durée liées aux arrêts travail est le taux d’absentéisme. Il prend en compte les absences ayant des impacts importants sur l’entreprise car toutes les absences ne sont pas de l’absentéisme. En effet, certaines absences (formation, activités syndicales, maternité, congés payés, etc.) ne peuvent donc pas être considérées comme de l’absentéisme. Il importe alors de suivre les absences qui peuvent déséquilibrer l’activité de l’entreprise comme par exemple :

  • les arrêts pour maladies ordinaires ;
  • les accidents de travail ;
  • les maladies professionnelles découlant de restrictions d’aptitudes ;
  • les accidents de trajet ;
  • les absences injustifiées.
     

L'engagement d'AG2R LA MONDIALE pour lutter contre l’absentéisme

Depuis 2016 AG2R LA MONDIALE est partenaire du Baromètre de l’absentéisme et de l’engagement réalisé par le cabinet Ayming
 

Retrouvez ici la dernière édition du baromètre de l’absentéisme
 

 

Partager sur les réseaux sociaux