Quelles sont les conséquences de la conjoncture économique sur les marchés financiers ?

Lorsque vous investissez sur les marchés financiers, par exemple dans le cadre de votre contrat d’assurance vie, vous pouvez constater que les performances de vos supports libellés en unités de compte fluctuent, que ce soient les supports actions, obligataires, immobiliers ou monétaires.

Ces fluctuations sont liées à la conjoncture économique, c’est-à-dire la situation générale de l’économie d’un pays qui alterne des phases de croissance et des phases de ralentissement, voire de récession.

 

 

 

 

CROISSANCE

En période de croissance économique, l'ensemble des revenus d'un pays augmente, entraînant ainsi une progression du chiffre d'affaires des entreprises et de leurs bénéfices. Les actionnaires anticipent alors une hausse des dividendes et le prix des actions de ces entreprises augmente.

En règle générale, la croissance amène une amélioration du niveau de vie des habitants et une plus forte demande de crédits, et engendre de l’inflation, c’est-à-dire une hausse générale des prix et des salaires.

Au sein de l'Union Européenne, la Banque Centrale Européenne intervient alors pour limiter l’inflation et diminuer la demande de crédits. Elle augmente ainsi les taux d’intérêts monétaires, ce qui améliore la performance des placements monétaires.

Les taux d’intérêt des nouvelles obligations émises augmentent également. Cependant, les obligations qui ont été émises avant la période d’inflation à des taux plus faibles sont désormais moins intéressantes pour les investisseurs. Leurs prix baissent et la performance des placements obligataires diminue.

La rentabilité des placements immobiliers progresse quant à elle car l’inflation engendre une hausse des loyers, qui compense en général l’effet négatif de la hausse des taux.

 

RECESSION

A l’inverse, en période de récession et de désinflation, les entreprises voient leurs bénéfices diminuer. Cela a pour conséquence de réduire l’intérêt des actions et la valeur de ces placements.

Pour faciliter l'accès au crédit et relancer l'économie, la Banque Centrale Européenne baisse ses taux d’intérêt. La performance des placements monétaires se trouve alors mécaniquement en baisse.

Les taux d’intérêts des nouvelles obligations émises diminuent et les prix des obligations déjà émises à des taux plus importants augmentent. Les investisseurs privilégient alors ces dernières.

Les loyers des biens immobiliers baissent en raison de la baisse des taux d’intérêt et donc du coût du crédit.

 

POUR CONCLURE

Les différentes phases du cycle économique se traduisent donc de manières différentes sur l’évolution des supports libellés en unités de compte de votre contrat d’assurance vie. Les prévisions de la conjoncture économique étant difficiles à long terme, il est important de diversifier vos placements afin de limiter les risques et d’assurer la rentabilité de vos investissements.

 

Partager sur les réseaux sociaux
A lire aussi