Agences Agences
important FAQ
chat Contact
Comment bien choisir son assurance dépendance TNS ?

Comment bien choisir son assurance dépendance TNS ?

En tant que TNS, la perte d’autonomie peut avoir des conséquences non négligeables sur votre activité et sur votre vie personnelle. Pour cela, il est essentiel de vous protéger avec une assurance dépendance. Découvrez comment souscrire ce contrat de prévoyance, qui possède bien des avantages.

Qu'est-ce qu'une assurance dépendance ?

La dépendance désigne l’incapacité de réaliser seul des actes de la vie quotidienne. Une personne dépendante nécessite donc une assistance pour se nourrir, se laver, s’habiller, se déplacer, etc.

 

Pour vous protéger face à cette éventualité, il est conseillé de souscrire une assu-rance dépendance. Celle-ci prévoit le versement d’une rente à vie ou d’un capital si vous rencontrez une perte d’autonomie, en l’échange du paiement de cotisations.

 

Ainsi, cette aide financière permet d’assumer les nombreuses dépenses qui découlent de la perte d’autonomie : aide à domicile, achat de matériel spécifique, aménagement du domicile, etc.

 

Certains contrats d’assurance dépendance vous couvrent seulement en cas de dé-pendance totale, d’autres étendent leur garantie à la dépendance partielle.

 

Aussi, il existe diverses prestations d’assistance, telles que l’aide à domicile, la livraison de médicaments à domicile, le soutien aux proches aidants, etc. Selon les contrats, ces services peuvent être inclus ou souscrits en option.

 

Bon à savoir : si vous ne devenez jamais dépendant, vous ne pourrez pas récupérer vos cotisations. Celles-ci sont versées à fonds perdus. Toutefois, certains contrats prévoient le versement d’un capital aux proches de l’assuré suite à son décès, s’il n’a jamais perçu la rente.

Pourquoi souscrire une assurance dépendance en tant que TNS ?

Certes, en tant que travailleur non salarié, vous cotisez auprès du régime obligatoire. Cela signifie qu’en cas de perte d’autonomie, la Sécurité sociale vous verse des indemnités. Toutefois, ces prestations obligatoires sont faibles, et s’avèrent souvent insuffisantes. Et si vous possédez une mutuelle, celle-ci prend en charge vos frais de santé, mais ne sera d’aucune aide en cas de perte d’autonomie.

 

Seule une assurance dépendance vous permet de financer les frais liés à la dépendance, qui sont nombreux et élevés. De plus, la rente versée vous assure un maintien de revenus, afin de conserver votre niveau de vie et l’équilibre de votre foyer.

 

Par ailleurs, en souscrivant une assurance prévoyance dans le cadre de la loi Madelin, vous bénéficiez d’avantages fiscaux en tant que TNS. En effet, les cotisations versées sont déductibles de votre revenu imposable (dans la limite des plafonds en vigueur).

 

Comment souscrire un contrat de dépendance adapté à vos besoins ?

Vous pouvez souscrire une assurance dépendance auprès d’une compagnie d’assurance ou d’un organisme de prévoyance. Au moment de la souscription, vous devez définir le montant de la rente viagère que vous souhaitez toucher en cas de perte d’autonomie.

 

Ainsi, le montant des cotisations dépendra :

 

Sachez que plus vous souscrivez jeune, plus le montant des cotisations sera faible. Au-delà d’un certain âge, certains assureurs prévoient un questionnaire médi-cal lors de la souscription, voire un examen. Certains se réservent même le droit de refuser l’adhésion si vous avez des problèmes de santé ou des antécédents.

 

Pour souscrire un contrat adapté à votre situation, il convient donc de définir en amont le montant de rente dont vous auriez besoin en cas de dépendance. Mais il convient aussi de prêter attention à d’autres critères. Par exemple :

 

  • les prestations d’assistance incluses,
  • le taux de dépendance requis pour déclencher une indemnisation,
  • ou encore, la présence d’un éventuel délai de carence.

 

Peut-on modifier ou résilier son contrat d’assurance dépendance ?

Tous les ans, le contrat est renouvelé par tacite reconduction, tout au long de votre vie. Certains contrats offrent la possibilité de modifier et adapter les garanties jusqu’à un certain âge.

 

Mais il se peut également que vous souhaitiez résilier votre contrat. Si vous changez d’avis, vous disposerez de 30 jours pour exercer votre droit de retrait et résilier votre contrat suite à son ouverture. Il suffit d’informer votre assureur par courrier re-commandé.

 

Au-delà de 30 jours, vous devrez attendre la date d’échéance annuelle de votre contrat pour pouvoir le résilier. Pour cela, vous devez également informer l’assureur par courrier recommandé, en respectant un préavis de deux mois.
Partager sur les réseaux sociaux