Agences Agences
important FAQ
chat Contact

TNS : Comment souscrire une assurance dépendance ?

En tant que travailleur non salarié, vos cotisations au régime obligatoire vous assurent une protection de base face aux aléas de la vie. Toutefois, les prestations de la Sécurité sociale sont souvent insuffisantes en cas de perte d’autonomie. Il est donc recommandé de souscrire une assurance dépendance, pour maintenir votre niveau de vie suite à une perte de revenus.

TNS : Comment souscrire une assurance dépendance ?

Quel contrat d’assurance dépendance choisir lorsqu’on est TNS ?

Il existe un grand nombre d’offres d’assurance dépendance sur le marché. En tant que TNS, vous pouvez bénéficier des avantages fiscaux des dispositifs loi Madelin. En effet, les cotisations versées sur un contrat dépendance qui rentre dans le cadre de la loi Madelin sont déductibles de votre revenu imposable (dans la limite des pla-fonds en vigueur).

 

Pour choisir le contrat adapté à votre situation, il convient ensuite de faire le point sur vos besoins et sur les garanties proposées. Il faut par exemple prêter attention au niveau de prise en charge de la perte d’autonomie. Si certaines formules prennent en charge la dépendance totale, d’autres déclenchent leurs garanties en cas de dépendance partielle.

 

Certes, une couverture plus étendue implique un coût supplémentaire. Mais selon votre activité, le risque d’une perte d’autonomie partielle peut-être plus élevé. Et l’impact financier d’une dépendance partielle reste conséquent.

 

Vérifiez également le délai de versement de la rente, qui peut être plus ou moins long selon les contrats. Certains contrats prévoient même un délai de carence.

 

Enfin, certains contrats proposent des services d’assistance en option. Ils peuvent s’avérer très utiles pour faire face à une situation de dépendance (aide aux dé-marches administratives, soutien psychologique, aide aux proches aidants, etc.).

Ainsi, de nombreux facteurs entrent en considération pour choisir la bonne assu-rance dépendance. Bien entendu, le choix des garanties et des options sera limité par le budget que vous souhaitez allouer à cette protection. Mais en tant que TNS, votre activité peut comporter des risques spécifiques qui requièrent un niveau de protection plus élevé.

 

Bon à savoir : votre mutuelle ou complémentaire santé ne vise pas à compenser votre perte de revenus ou en cas d’état de dépendance. Elle n’est pas non plus destinée à prendre en charge les divers frais qui découlent de la perte d’autonomie. C’est pour cela qu’un contrat dépendance s’avère indispensable.

 

Comment procéder pour souscrire ?

Il est possible de souscrire une assurance dépendance auprès d’une compagnie d’assurance ou d’un organisme de prévoyance.

 

Lors de la souscription, il faut choisir le montant de la rente que vous percevrez en cas de perte d’autonomie. En toute logique, plus de montant de la rente souhaitée est élevé, plus les cotisations seront importantes. D’où l’importance de bien définir vos besoins en amont pour éviter de souscrire un niveau de protection trop faible, ou au contraire, de trop élevé et trop onéreux.

 

Par ailleurs, plus vous souscrivez jeune, plus le montant des cotisations sera faible. En effet, le risque de dépendance augmente avec l’âge. Passé un certain âge, certaines compagnies d’assurance peuvent vous exiger de remplir un questionnaire médical ou de passer un examen. En cas de problèmes de santé ou de fac-teurs de risques trop importants, certains assureurs peuvent même refuser l’adhésion.

 

Est-il possible de modifier ses garanties ou de changer de contrat ?

En principe, votre assurance prévoyance est renouvelée chaque année par tacite reconduction. Si certains contrats sont modifiables et adaptables après la souscription, d’autres n’offrent pas cette possibilité. Il s’agit là d’un autre critère à prendre en compte au moment de choisir votre contrat.

 

Si vous souhaitez résilier votre contrat, vous disposez de 30 jours pour exercer votre droit de retrait et le clôturer après la souscription. Pour cela, vous devez faire parvenir une demande de résiliation à votre assureur par courrier recommandé.

 

Passé ces 30 jours, vous pourrez résilier votre contrat à sa date d’échéance annuelle. Vous devrez également en informer votre assureur par courrier recommandé, en respectant un préavis de deux mois.

 

Partager sur les réseaux sociaux