Club Expertises et Solutions
Femmes, parents, cadres supérieurs, grand-père : le futur système des retraites sera-t-il réellement plus juste et plus simple pour tous ?

Femmes, parents, cadres supérieurs, grand-père : le futur système des retraites sera-t-il réellement plus juste et plus simple pour tous ?

26 novembre 2019

Contribution de l’IPS à la 2ème phase de concertation

A l'occasion de la seconde phase de concertation sur la réforme des retraites, l’Institut de la protection sociale (IPS) publie, ce 26 novembre 2019, une deuxième étude sur l’impact des changements apportés par la réforme, pour quatre situations particulières : les parents ayant un ou plusieurs enfants, les cadres supérieurs, les bénéficiaires d’une pension de réversion, l’entrée dans le dispositif avec la clause dite "du grand-père".
 
Selon l’IPS :
 
le dispositif de majoration de 5 % par enfant s’avère « pour nombre de cas » moins favorable que les règles actuelles,
la transition vers le nouveau système va entraîner une baisse des pensions des mères de famille,
le surcoût de la souscription d’un complément de retraite destiné à compenser les pertes de droits et les limites de la souscription d’un Plan d’épargne retraite (PER) pouvant s’adapter aux cadres supérieurs générera des « montages patrimoniaux, sociaux et fiscaux complexes »,
la suppression des conditions de ressources en matière de réversion entraîne une simplification du dispositif mais un déficit de couverture pour les bénéficiaires pendant plusieurs années,
la « clause du grand père » entraînera des difficultés de gestion et des charges administratives supplémentaires pour les entreprises et complexifiera les réformes financières des régimes de retraite.
 
(IPS - Institut de la Protection Sociale, mardi 26 novembre 2019)
 
Partager sur les réseaux sociaux