Culture Branches
Boulangers

Boulangers

Représentants de la boulangerie artisanale dans le livre TENIR, Charlotte de Ricqlès et Julien Jumel nous révèlent dans un témoignage poignant qu'ils ont du se réendetter pour TENIR dans le cadre de la crise du Covid et comment cela a impacté durablement leur activité.

"Devoir se ré-endetter"

 

"Nous avons perdu 2/3 de notre chiffre d’affaires, donc impossible pour nous de sortir les salaires. Sans obligation de fermeture, notre demande d’activité partielle allait-elle être acceptée ? Et comble du désarroi, nous finissions de payer notre fonds de commerce ce mois-ci. Nous attendions depuis tellement longtemps cette échéance pour respirer un peu. Au début, il n’était pas question de reprendre un crédit et de se ré-endetter. On s’était promis de se laisser du temps, de souffler un peu avant d’emprunter pour réaliser quelques travaux d’amélioration dans la boutique et le laboratoire. Mais nous n’avons pas eu d’autre choix. C’est assez déstabilisant de devoir emprunter pour payer quelque chose que personne n’a demandé. Et parallèlement, ce sont tous nos rêves d’amélioration qui s’éloignent pour plusieurs années."                                                                                                                                                  

Charlotte de Ricqlès et Julien Jumel, 30 juin 2020

 

ALM-tenir-boulanger2.jpg

 

AG2R LA MONDIALE partenaire des branches professionnelles

Grâce à notre connaissance des besoins spécifiques des différentes branches et à notre proximité avec les partenaires sociaux, nous apportons des garanties et des services adaptés pour faire progresser la protection sociale des salariés de chaque profession.

 

Retrouvez les garanties de la Convention Collective Nationale de la boulangerie artisanale (IDCC 0843)

 

Partager sur les réseaux sociaux