Culture Branches
[05/03/2021] Aidance et branches - Jean-Hervé Lorenzi Xavier Renauld

[05/03/2021] Aidance et branches - Jean-Hervé Lorenzi

Titulaire de la Chaire « Transitions démographiques, Transitions économiques » (TDTE) de la Fondation du Risque.

« Adopter une vision globale de la dépendance et de l’aidance » 

« La Chaire a montré que chez les retraités ayant des activités socialisées l’entrée en dépendance est retardée de 3 à 5 ans. Si cette génération qui accède à la 3ème ou à la 4ème période de la vie reste active dans la société, c’est toute l’organisation sociale qu’il faut repenser. »

 

« La prise en charge de la dépendance est le secteur d’activité où le déséquilibre entre la demande et l’offre d’emplois est le plus important. Sachant que le nombre de personnes en perte d’autonomie va doubler, il convient d’adopter une vision globale du sujet et d’essayer de quantifier le financement des aidants. »

 

« Les plus de 80 ans doivent pouvoir disposer d’un minimum, entre 1 000 et 1 200 euros, qui aille au-delà du minimum vieillesse. Le patrimoine, c’est-à-dire souvent le logement, peut être une source de financement supplémentaire. Tout comme la Fédération française d’assurance, nous pensons qu’une assurance obligatoire à partir de 40 ans est nécessaire. »

 

« Sur les 11 millions d’aidants informels en France, dont plus du 1/3 ont aussi un travail, plusieurs millions sont confrontés à des situations de dépendance extrêmement lourdes et de profondes difficultés. Il faudrait, quand ils sont épuisés, pouvoir les remplacer, avoir des relais. Les deux soutiens majeurs à apporter aux aidants informels sont la mise en place de vrais dispositifs d’aides et d’une rémunération. » 

 

« Quant aux aidants professionnels, ils ont besoin d’être formés, mieux rémunérés, d’être soutenus dans des métiers à risques avec une prise en charge collective de ces risques. Tout cela converge vers un dispositif complet mélangeant maintien à domicile et Epahd hybrides, informel et professionnel. Cette organisation est tout l’objet du care management. » 
 

Intervention de Jean-Hervé Lorenzi à la RCB du 5/03/21

Partager sur les réseaux sociaux