Culture Branches
[05/03/2021] Aidance et branches - Jocelyne Cabanal Xavier Renauld

[05/03/2021] Aidance et branches - Jocelyne Cabanal

Secrétaire nationale de la CFDT en charge de la protection sociale, PSC et branche professionnelle.

« L’autonomie, un enjeu de société qui demande une action collective »

« A la CFDT, nous avons très favorablement accueilli la création de cette 5ème branche parce qu’elle comporte une promesse d’égalité. Or, l’intervention précédente de Philippe Calmette montre à quel point les écarts territoriaux sont importants dans la prise en charge de la perte d’autonomie. C’est inacceptable. Faire le pari de cette branche « Autonomie », c’est ne rien céder sur le principe d’universalité et donc privilégier un financement public. » 

 

« Le financement est un enjeu majeur. Les personnes retraitées acceptent l’idée d’aligner leur CSG sur celle des actifs dès lors qu’il y a un fléchage clair vers la prise en charge de la perte d’autonomie. Il faut mettre du sens dans le débat public. Si l’on veut moins peser sur la période de travail, il est important d’aller chercher les revenus là où ils sont, notamment au travers de la transmission de patrimoine. » 

 

« La revalorisation des métiers et de leur attractivité passe par le financement, par la rémunération, mais aussi par les conditions de travail. Pour prendre correctement en charge la perte d’autonomie et soulager les aidants familiaux, rien ne vaut des aidants professionnels bien dans leur travail, reconnus et aidés dans l’exercice de leur activité. » 

 

« Dès qu’il s’agit des aidants, la gestion du temps est primordiale. A ce titre, il faut absolument lutter contre la rupture des parcours professionnels ou la désinsertion professionnelle. Faute d’une capacité collective à mettre en place un accompagnement à la hauteur, les aidants informels en sont réduits à quitter leur travail. Une attention particulière doit être portée à ces moments où les situations basculent. Il en va de la dignité des personnes, à la fois de la personne aidée, mais aussi de la personne aidante. Cette question du libre choix est à mon sens fondamentale. » 

Partager sur les réseaux sociaux