Culture Branches
[10/12/2020] PSC et branches - Virginie ARNOULT Xavier Renaud

[10/12/2020] PSC et branches - Virginie ARNOULT

Secrétaire Générale Déléguée aux affaires sociales à la Fédération des Entreprises Internationales de la Mécanique et de l’Électronique (FICIME)

« La branche reste la communauté de référence d’une profession »

La branche de l’import-export et du commerce international résulte du regroupement de plusieurs professions liées à l’international, qui constitue un ensemble économiquement cohérent concourant à un même objectif consolidé dans un contexte de forte concurrence international. Ces TPE et PME sont attachées à la flexibilité de leur secteur et à l’attractivité de leur convention collective, ainsi qu’au développement de l’emploi direct et pérenne en France notamment par la négociation de socles fondamentaux mutualisés de branche.  Dans ce contexte nous négocions depuis plus de 15 ans des accords relatifs à la prévoyance et aux frais de santé.

 

La réalité des partenaires sociaux est qu’à l’origine, l’identification de la branche échappe au droit et n’existe que par la volonté de ceux qui la composent, qui créent un collectif (son identité) qui va produire des normes à l’image de sa spécificité (convention collective).Seule l’intention des parties compte : la branche est et reste   la communauté de référence d’une profession.

 

Les outils de protection sociale et complémentaire mis en place au niveau d’une branche se doivent d’être pertinents, adaptés à la réalité de leurs entreprises, attractifs, dynamiques et efficaces, car c’est bien l’efficacité de la norme collective de branche qui est au cœur de son identification, pour y attirer les entreprises qui doivent y trouver un bénéfice supérieur à son application. Quand un accord Covid est négocié dans une branche, plus qu’un élément d’identification de la branche, c’est l’expression de sa réalité et de son dynamisme. La mutualisation est le gage de notre efficience.

 

 

« La spécificité des négociations de branche réside dans le rôle des acteurs et la forme des accords »

À mon sens, la spécificité des négociations de branche tient au rôle des acteurs. Les partenaires sociaux ont un devoir d’efficacité. Ils doivent réaliser des actions de prévention, conseiller les entreprises et trouver des solutions clé en main, notamment pour les TPE et les PME. Pour remplir ce rôle spécifique, ils peuvent s’appuyer sur la forme des accords qu’ils négocient. La complexité des sujets peut décourager les plus petites entreprises d’entamer des négociations.

 

La branche dispose d’une vision à 360 degrés des résultats consolidés des entreprises. Nous avons les bons indicateurs et la capacité d’agir efficacement en fonction de ces données. Nous bénéficions de l’accompagnement technique et juridique des institutions de prévoyance et de toute une palette d’outils, des accords classiques applicables en l’état et d’autres adaptables par l’entreprise. Il me semble important que les TPE et les PME puissent s’approprier la norme et être ainsi investies d’une nouvelle responsabilité de performance sociale.

 

En matière de protection sociale complémentaire, il faut aussi faire preuve de pédagogie auprès des salariés. Personne n’a envie de penser au décès, à la maladie ou à la dépendance. Il appartient à la branche de lever les blocages psychologiques sur ces sujets.

 

Nos accords négociés, tout l’enjeu est de les rendre accessible et compréhensible des entreprises et des salariés et en conséquence, la branche de l’import-export et du commerce international est en ordre de marche pour assurer la mise en place d’une marque blanche : parler d’une seule voix, la voix de la branche, sur les outils de protection sociale complémentaire.

 

Découvrez l'intégral des actes de la Rencontre Culture branches : Protection sociale complémentaire, instrument d'identification de la branche professionnelle ? La branche, lieu de construction de politiques collectives par ceux qui la composent.

 

 

RCB 10/12/20 : Intervention de Virginie Arnoult

Partager sur les réseaux sociaux