Culture Branches
[16/10/2020] Nouveaux modes de travail & mobilité durable - Xavier Burot Xavier Renault

[16/10/2020] Nouveaux modes de travail & mobilité durable - Xavier Burot

Secrétaire fédéral à la Fédération CGT des Sociétés d'études

« Jusqu’à la crise sanitaire, le télétravail était très peu répandu en France. À peu près 17 % des salariés étaient en télétravail, ce qui était assez faible. La crise du Covid s’est traduite par sa mise en œuvre à grande échelle. Une proportion importante de salariés se retrouve à télétravailler depuis chez eux, sans aucune protection, sans aucun accord ou presque. C’est ce qui nous préoccupe le plus, notamment concernant l’équipement. Certains des salariés disposent d’un équipement fourni par l’entreprise, d’autres travaillent avec leur propre équipement. »

 

« Tel qu’il a été mis en place dans l’urgence, pour éviter la propagation du virus, le télétravail entraîne plusieurs problématiques. La première est de « casser » le temps de travail. Autrement dit, on constate une mise à disposition plus importante et une augmentation de la charge cognitive. Les télétravailleurs sont peut-être moins dérangés que dans un open space, mais ils sont sollicités par visioconférence, par mail ou d’autres moyens qui demandent une grande attention. Cela se traduit par une plus grande fatigue liée à l’écran et une augmentation importante des risques psychosociaux. »

 

« Comment encadrer cette pratique afin qu’elle devienne un véritable élément de bien-être pour les salariés et de performance pour les entreprises ? Nous sommes encore loin du compte. Si je reprends les trois objectifs de développement durable qui concerne le télétravail…  « Bien-être » ? Non, vue l’augmentation des risques psychosociaux. « Travail décent » ? Non plus, au regard des risques liés aux problèmes intra familiaux, notamment les violences conjugales. Quant à la « revitalisation des campagnes », la disponibilité requise par certaines entreprise et les connexions internet sont des freins à son développement. »

Partager sur les réseaux sociaux