Culture Branches
[3/03/2020] Projet rapport Ramain - Morgan OYAUX Xavier Renault

[3/03/2020] Projet rapport Ramain - Morgan OYAUX

Directeur des affaires sociales à la Fédération Nationale des Syndicats d'Exploitants Agricoles (FNSEA).

« Nous sommes en train de restructurer le dialogue social au niveau de la production agricole et des coopératives d’utilisation de matériel. Il ne s’agit pas d’un regroupement de branches mais de la constitution d’une convention collective nationale. Pour autant, nous avons pris du retard par rapport à la loi El Khomri et le rapport Ramain ne manque pas de le rappeler. »

 

« Un des arguments sous-jacents du gouvernement est l’inefficacité du dialogue social. Cela revient à dire que l’intérêt général est mieux préservé et mieux assumé quand l’Etat se mêle du champ paritaire plutôt que de laisser une autonomie totale et complète aux partenaires sociaux. Nous devons être capables de répondre par des faits et des éléments de preuves. Les partenaires sociaux salariés ou patronaux ont un devoir d’efficacité. »

 

« Un certain nombre de conventions collectives agricoles étaient obsolètes. Dans ce contexte,  la loi El Khomri a permis un renouveau. Pour autant, nous estimons que le rapport Ramain va trop loin en réduisant l’agriculture à cinq branches, cinq conventions collectives tournées vers la production agricole et la transformation. L’agriculture est bien plus que cela, c’est tout un écosystème incluant la Sécurité sociale, les banques, les services financiers… »

 

« L’autre critique adressée par la FNSEA au rapport Ramain est qu’il privilégie l’interprofessionnel au détriment du multiprofessionnel agricole. Nous considérons que les spécificités agricoles sont mieux défendues par la FNSEA que par une organisation interprofessionnelle qui doit contenter tous les secteurs et faire plus de compromis. C’est pourquoi nous préférons rester « hors champ », c’est-à-dire non-adhérent au Medef, CPME et U2P.»

Partager sur les réseaux sociaux