Tous les sites AG2R LA MONDIALE

Témoignage de Christophe SAMSON

représentant CFDT FGA (Fédération Générale de l’Agroalimentaire)

« La société dans son ensemble doit prendre en compte le vieillissement de la population et les besoins des salariés une fois à la retraite. »


Fait démographique, sujet de société, réflexion aussi pour le monde de l’entreprise, l’allongement de la durée de vie était au programme, le 6 juillet dernier, de la 17ème Rencontre des Branches de l’Alimentaire (« Tous centenaires demain ? »). 


Vivre plus vieux, mais dans quel état de santé ? A quel prix ? Sous quelles conditions ? Christophe Samson, représentant CFDT FGA (Fédération Générale de l’Agroalimentaire), revient sur quelques-uns des points abordés lors de cette matinée de réflexion et d’échanges. 

 

Un départ en retraite décent et bien accompagné

« L’allongement de la durée de vie pousse à s’interroger :
Les salariés sont-ils en mesure de travailler plus longtemps ?
Comment doivent-ils gérer leur fin de carrière ?
Dans l’agroalimentaire, certains salariés doivent anticiper leur départ pour cause d’invalidité ou d’incapacité. La société dans son ensemble doit accepter que ces personnes bénéficient d’une pension de retraite décente. Cela suppose aussi que des aides puissent être apportées à cette population. »

 

Des actions de prévention 

« Les actions de prévention, par exemple des Troubles-Musculo-Squelettiques, peuvent être efficaces mais elles ont un coût que les entreprises devraient assumer. Ces mesures pour prolonger la longévité des travailleurs dans leur métier nécessitent une prise de conscience collective, au-delà des obligations légales, des contrôles exercés par CARSAT et des sanctions infligées aux contrevenants. »

 

Une aide semi-automatique à la personne

« La robotisation est une bonne piste tant qu’il s’agit d’aider la personne sur son poste de travail. Quand un robot finit par remplacer une dizaine de salariés voire plus, c’est autant de personnes ne travaillant plus : comment imaginer leur avenir ? »

 

Des rencontres constructives 

« Avec l’aide des partenaires sociaux, un groupe comme AG2R LA MONDIALE dispose des moyens techniques et humains pour éveiller les consciences sur ces questions liés au vieillissement de la population et faire évoluer la protection sociale dans le bon sens. Ces rencontres Culture Branches sont l’occasion de se réunir, d’échanger des informations et d’exprimer nos opinions. » 

Partager sur les réseaux sociaux
à lire aussi