Culture Branches

1ère Rencontre des branches de l’Economie Solidaire et Sociale

5 décembre 2019

Mercredi 4 décembre 2019 s’est tenue, dans les locaux d’AG2R LA MONDIALE du 26 rue de Montholon, la 1ère Rencontre des branches de l’Economie Solidaire et Sociale (ESS) qui a réuni de nombreux acteurs de ce secteur en développement et propice aux expérimentations. La création d’un pôle partenaire de l’ESS a été annoncée à cette occasion.

1ère Rencontre des branches de l’Economie Solidaire et Sociale
De gauche à droite : David Giovannuzzi, André Renaudin et Philippe Da Costa

 

 

Une 1ère Rencontre des branches de l’Economie Solidaire et Sociale (ESS) qualifiée de « fondatrice » par André Renaudin, Directeur général d’AG2R LA MONDIALE, en ouverture de cette matinée riche d’exposés et de débats sur un sujet passionnant. De fait, porteuses de projets développés à des fins sociales, sociétales et environnementales, les organisations et entreprises de l’ESS apportent aussi des réponses aux défis contemporains (exigence démocratique, croissance durable, solutions innovantes).

 


Engagement sociétal et expériences de terrain


Dans un premier temps, Philippe Da Costa, conseiller auprès d’André Renaudin sur les questions d’Economie Solidaire et Sociale a rappelé les contours de ce vaste ensemble associatif en entrepreneurial et les grands enjeux qui le traversent. François-Marie Geslin, membre du Comité de direction d’AG2R LA MONDIALE en charge de l’engagement sociétal et Louis-Médéric Vaujour, Directeur des activités sociales, sont revenus sur l’engagement d’AG2R LA MONDIALE en matière d’aide à la personne (activités sociales, Fondation d’entreprise pour l’Autonomie et la solidarité, Fonds d’innovation sociale). Jean-Michel Ricard, co-fondateur du groupe associatif Siel Bleu, François Marty, fondateur de Chênelet et Radoine Mébarki, Président fondateur de Tous repreneurs, ont ensuite témoigné de leurs expériences dans l’accompagnement par l’activité physique des personnes fragiles ou le retour à l’emploi des personnes mises à l’écart.

 

Cultures_branches_Rencontre_ESS_1183x789.JPG

De gauche à droite : Jean-Michel Ricard, André Renaudin, Radoine Mebarki, François-Marie Geslin, François Marty, Benoit Raviart

 

La pertinence des travaux paritaires

 

Quelles actions de solidarité dans les branches professionnelles ? Dans une seconde partie, David Giovannuzzi, Directeur des accords de branches d’AG2R LA MONDIALE, a tenu à rappeler les spécificités de l’accord de branche et les points forts de la mutualisation en matière d’équité sociale. Après un exposé sur « comment monter un fonds de branche » dans la perspective d’actions de prévention ou d’action sociale, le Directeur des accords de branches a insisté sur la qualité de la relation tissée dans les territoires avec les branches de l’ESS, avant d’annoncer, avec Philippe Da Costa, le lancement d’un pôle partenaire de l’Economie Solidaire et Sociale au sein de la Sommitale d’AG2R LA MONDIALE. S’appuyant sur la richesse des travaux menés par le Pôle Alimentaire, véritable « laboratoires d’idées », une dernière table ronde consacrée à la pertinence des échanges paritaires sur les questions propres à l’ESS a réuni Christian Crétier, Président du Pôle Alimentaire, Claire Perrault, secrétaire général adjointe à la FNAAFP/CSF, Thierry D’Aboville, secrétaire général de l’Union d’Economie Sociale ADMR, David Cluzeau, délégué général du CNEA ainsi que Sébastien Darrigrand Délégué général de l’UDES.

 

Cultures_branches_RDESS_1028x686.JPGDe gauche à droite : Philippe Da Costa ; Thierry D'Aboville;  Alain Raoul; Sébastien Darrigrand, Claire Perrault, David Giovannuzzi, David  Cluzeau, Christian Crétier, André Renaudin

Partager sur les réseaux sociaux