Tous les sites AG2R LA MONDIALE
Accord de branche vs <br/>contrat d'entreprise

Accord de branche vs
contrat d'entreprise

28 mars 2017

Le 28 mars, le petit-déjeuner organisé à l'auditorium d'Haussmann
a réuni un grand nombre de négociateurs de branches sur le
thème : "Bilan ANI Santé, les avantages d'un accord de branche
par rapport à un contrat d'entreprise standard ?"

Bertrand Boivin Champeaux, Directeur prévoyance-santé du Centre technique des institutions de prévoyance (CTIP), a tiré un premier bilan de l’Ani Santé et alimenté les échanges sur la généralisation de la complémentaire santé. Porte-parole des institutions de prévoyance, il a rappelé que « depuis le déploiement de l’Ani, le nombre d’accords de branches a doublé, passant de 69 en 2013 à 137 en 2016 ». Le nombre de salariés représentés dépasse les 9 millions.


Des accords adaptés aux spécificités des branches


Philippe Dabat, Directeur général délégué AG2R LA MONDIALE et membre du Comex, est ensuite intervenu sur les avantages propres aux accords de branche : le périmètre de mutualisation, le prolongement du dialogue social et le pilotage de l’équilibre technique, au plus proche des garanties et des besoins. Il a insisté sur les mécanismes de solidarité offerts par ces accords et leur adaptation « aux spécificités, aux besoins et aux enjeux de la profession qu’ils couvrent, favorisant la mise  en œuvre d’actions de prévention et d’accompagnement propres aux métiers concernés. »


Vue globale et échanges informels 


Deux participants de la salle ont exprimé leur ressenti sur cette rencontre : 
« J’ai trouvé cette matinée très intéressante, avec beaucoup de données statistiques qui permettent d’approcher ce qui se passe dans d’autres secteurs et d’avoir une vue globale de la tendance en matière de contrat de branche », a estimé Laetitia Divol, Chargée de mission «protection sociale » à la Fédération des Entreprises de Propreté (FEP). 
Pour Philippe Soulard, Secrétaire national CFTC/CSFV, « tout l’intérêt de ces rencontres est de réunir les deux collèges, employeurs et salariés, et de pouvoir échanger de façon informelle sur un autre mode que celui de la négociation. CULTURE BRANCHES crée un lieu de conviction, d’expertise et de co-construction. »

 

Partager sur les réseaux sociaux
A lire aussi