Culture Branches
Je mange pour le futur, la clé d’une alimentation bonne pour la santé et l’environnement Clémence GOUY

Je mange pour le futur, la clé d’une alimentation bonne pour la santé et l’environnement

25 janvier 2021

Une enquête entre fiction et réalité va être diffusée du 1er mars 2021 au 31 mai 2021 sur le réseau social Instagram ayant pour but de rendre l’alimentation durable accessible et ludique aux 18-35 ans en commençant par le changement de leurs comportements alimentaires.

 

La trame : Sasha, 26 ans, en quête d’une alimentation plus durable


Sasha, jeune diplômée, a pris une décision : repenser le contenu de son assiette pour agir à son échelle pour la planète ! L’année 2020 et la crise sanitaire du COVID-19 l’ont amenée à questionner ses habitudes de consommation. Ce fut le déclic ! Désormais, elle souhaite passer à l’action dans son quotidien et faire de l’alimentation durable son fer de lance ! 
Mais par où commencer ? Et comment faire ?
Elle décide alors de mener son enquête, et de la partager sur son compte Instagram, pour comprendre POURQUOI et COMMENT adopter une alimentation plus durable. 

 

Un programme narratif et immersif sur Instagram


Voilà donc le point de départ de Je mange pour le futur ! C’est à travers Sasha, cette héroïne de fiction, que ce programme narratif immersif, à destination des 18-35 ans, entend apporter des solutions concrètes et simples pour adopter une alimentation durable.
De ses interrogations à ses découvertes, en passant par ses doutes et ses réussites, cette apprentie influenceuse partage son parcours de manière ludique et décalée avec ses abonné.es via son compte Instagram (@jemangepourlefutur) au travers de posts et story aux formats variés : reportage photo/vidéo, témoignage, quiz, sondage, recettes (…) Son discours franc et direct reprendra les codes d’Instagram et facilitera les échanges avec sa communauté.

 

Rendre l’alimentation durable accessible et ludique aux 18-35 ans 


Ce programme a été imaginé pour répondre aux préoccupations et attentes des 18-35 ans. En effet, qu’ils soient étudiants, jeunes actifs, jeunes parents, ils représenteront les ¾ de la population active française en 2030. Ils sont à des moments de vie propices aux changements de comportements alimentaires (passage à l’âge adulte, arrivée des premiers enfants). De plus, ils sont bien souvent conscients des enjeux climatiques et sont en recherche de moyens pour passer à l’action concrètement.
Je mange pour le futur a d’ailleurs été co-contruit en amont avec et pour les 18-35 ans afin de développer un programme adapté, prenant réellement en compte leurs freins rencontrés (manque de temps, budget serré, jugement de l’entourage) et leurs motivations à passer à l’action via l’assiette.  

 

1.png

Crédit illustration : Clémence GOUY

 

Aperçu de quelques semaines du programme :


Semaine 1- Pourquoi doit-on changer nos comportements ? (diffusé à partir du 1er mars 2021)
Semaine 2 - La viande, c’est fini ? (diffusé à partir du 8 mars 2021)
Semaine 4  - Est-ce que je vais avoir plein de carences ? (diffusé à partir du 22 mars 2021)
Semaine 5  - Comment éviter de toujours manger la même chose ? (diffusé à partir du  29 mars 2021)
Semaine 9 - Comment manger durable sans se ruiner ? (diffusé à partir du 26 avril 2021)

 

Un programme imaginé par des experts scientifiques et en innovation pédagogique


Les données scientifiques et de modélisations l’attestent : en matière de durabilité nous sommes encore loin du compte : 1/4 de l'empreinte carbone des Français est liée à l'alimentation (source : ADEME-IDDRI). Il est estimé que l'adoption de régimes alimentaires plus durables permettraient de réduire en moyenne de 30% les émissions de gaz à effet de serre (source : INRAE).
Nos choix alimentaires font donc partie des différents leviers pour préserver les ressources et l’environnement. Cependant, changer ses habitudes alimentaires n’est pas toujours aisé et de nombreux freins empêchent le passage à l’action. 

 

JE MANGE POUR LE FUTUR, un programme produit par la Chaire ANCA. 


Cette chaire partenariale d’AgroParisTech  (l’institut des sciences et industries du vivant et de l’environnement) a développé une expertise dans l’innovation pédagogique et la médiation scientifique. Elle a pour vocation de sensibiliser le plus grand nombre à une alimentation saine et durable en développant des programmes innovants et ludiques pour éclairer les consommateurs sur les enjeux de l’alimentation avec l’aide d’experts scientifiques et de créatifs. L’équipe de la Chaire ANCA assurera l’animation du compte Instagram @jemangepourlefutur.
Je mange pour le futur a notamment reçu le soutien du Ministère de l’agriculture et de l’alimentation, de l’ADEME, du Ministère des solidarités et de la santé, de la Diagonale Paris Saclay ainsi que du Comité d’Action Sociale Professionnel Alimentaire (CASPA) d’AG2R LA MONDIALE.


Plus d’informations autour du projet : 


Manon Dugré et Aurélie Zunino : chaireanca.contact@gmail.com

 

 

Partager sur les réseaux sociaux