Des pistes pour faire diminuer le taux d’absentéisme en entreprise

3 janvier 2016

L’absentéisme reste un enjeu fort pour les entreprises comme le révèle la dernière enquête Ayming qui en décrypte les principales causes. Le cabinet de conseil en ressources humaines propose aussi des pistes d’actions.

Le 8ème baromètre de l’Absentéisme Ayming

En France, en 2015, l’absentéisme dans le secteur privé a légèrement augmenté par rapport à 2014. C'est que le montre l’enquête réalisée par le cabinet  Ayming en partenariat avec le Groupe AG2R LA MONDIALE. Ainsi, le taux d’absentéisme, pour l’ensemble des entreprises françaises, s’élève à 4,55 %.

 
Les « conditions de vie au travail » : première cause d’absentéisme des salariés européens

L’enquête ne porte pas seulement sur la France mais aussi sur six autres pays européens. Elle montre que les causes de l’absentéisme sont comparables dans tous les pays. Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, l’état de santé des salariés ou celui de leurs proches n’est pas la première cause de l’absentéisme. Dans 55 % des cas, en effet, il s’agit de raisons professionnelles comme une charge de travail trop importante, une insatisfaction liée à la rémunération, une mauvaise ambiance de travail, un manque de reconnaissance… L’absentéisme est donc majoritairement lié au fait que les salariés ne se sentent pas heureux dans leur entreprise.

 
Être heureux pour être engagé dans son entreprise

La corrélation entre « bonheur au travail » et « mobilisation pour l’entreprise » ne fait pas de doute. Sur ce point, la France n’est pas bien classée par rapport à ses voisins européens. Dans le volet qualitatif de l’enquête, 68 % des salariés français interrogés se disent « heureux au travail » contre une moyenne européenne de 73 %. Par ailleurs, 40 % des Français s’estiment « mobilisés » pour faire progresser leur entreprise contre une moyenne européenne de 47 %. Les salariés français aspirent à une plus grande égalité des chances, à plus d’attention à leur développement personnel ainsi qu’à davantage de reconnaissance.

 

Des pistes pour remobiliser les salariés

L’étude pour laquelle 175 DRH français ont été interrogés propose des pistes de travail afin de remotiver les salariés. Avant toute chose, il est essentiel d’établir un diagnostic et de mettre en place des indicateurs RH avant de lancer un programme d’actions. Les entreprises qui se sont engagées dans cette démarche, soit 34% de celles qui ont été interrogées mesurent les effets positifs sur l’absentéisme dès la première année. En outre, elles observent rapidement une meilleure coopération interne puis une amélioration nette de la performance économique et sociale de l’entreprise. Facteur clé de la réussite de ces politiques RH, l’implication forte de la direction et de l’encadrement.

 

Découvrez l'infographie présentant les chiffres-clés de l'absentéisme et de l'engagement des salariés français en 2015.

 

Acteur de référence dans le domaine de l’innovation sociale au service des entreprises, AG2R LA MONDIALE  vous accompagne afin de conjuger bien-être au travail et ambitions RH.

 

Partager sur les réseaux sociaux
à lire aussi