Épargne
Ai-je intérêt à transférer mon assurance vie vers un PER ?

Ai-je intérêt à transférer mon assurance vie vers un PER ?

Le PER, nouveau dispositif introduit par la loi Pacte, vise à simplifier et à harmoniser l’épargne retraite. Dans cette optique, il est possible de transférer l’épargne issue d’un autre contrat, comme une assurance vie, vers un PER. Découvrez le fonctionnement et les avantages de cette opération.

Comment faire pour transférer mon assurance vie vers un PER ?

Les titulaires d’un contrat d’assurance vie ont la possibilité de transférer leur capital vers un PER, jusqu’au 1er janvier 2023. Voici les conditions à remplir pour pouvoir effectuer le transfert :

 

  • Le contrat d’assurance vie doit avoir plus de 8 ans,
  • Le titulaire du contrat doit être à plus de cinq ans de l’âge de la retraite (soit être âgé de moins de 57 ans),
  • La totalité des sommes issues du rachat doivent être transférées vers le PER.

Si vous remplissez ces conditions, vous pouvez faire une demande de rachat auprès de votre assureur. En effet, il ne s’agit pas d’un transfert à proprement parler, mais bien d’un rachat en assurance vie reversé sur un PER. Il vous suffira ensuite de verser la totalité du capital obtenu sur votre PER. Les sommes intègreront le compartiment destiné aux versements volontaires individuels.

 

Transférer une assurance vie vers un PER : quels avantages ?

En assurance vie, il existe un abattement fiscal sur les plus-values pour tout rachat sur un contrat de plus de 8 ans. Cet abattement est de 4 600€ pour une personne seule et 9 200€ pour un couple.

 

Dans le cadre d’un transfert vers un PER, le montant de l’abattement est deux fois plus important. Ainsi, l’abattement s’élève à 9 200€ pour une personne seule et 18 400€ pour un couple.

 

De plus, les sommes reversées sur votre PER sont considérées comme un verse-ment individuel. Elles sont donc déductibles de votre impôt sur le revenu (dans la limite des plafonds en vigueur). Un avantage non négligeable pour les contribuables imposés à 30% et plus.

 

Transférer une assurance vie vers un PER : quels inconvénients ?

Pour rappel, un PER a pour objectif de vous constituer un complément de revenus à la retraite. Les sommes détenues sur un PER sont donc bloquées jusqu’à votre départ en retraite. Il existe toutefois des cas de déblocage anticipé qui vous permettent d’accéder à votre épargne, pour acheter votre résidence principale par exemple. En revanche, votre capital reste disponible à tout moment sur une assurance vie.

 

Par ailleurs, bien que le PER possède un avantage fiscal à l’entrée, la fiscalité est plus élevée à la sortie. Le capital ou la rente viagère obtenus seront taxés à l’impôt sur le revenu et soumis aux prélèvements sociaux, dont le taux est de 17,2%.

 

Enfin, en cas de décès, l’assurance vie reste plus avantageuse que le PER dans le cadre d’une succession. En effet, si le titulaire d’un PER décède après 70 ans, le capital transmis au bénéficiaire est soumis aux droits de succession. Un abattement de global de 30 500€ s’applique.

Vous hésitez à transférer votre assurance vie vers un PER ?

Cette opération peut s’avérer plus ou moins judicieuse en fonction de votre situation personnelle et de vos projets.

 

Pour faire votre choix et optimiser votre stratégie patrimoniale, vous pouvez bénéficier de l’accompagnement d’un expert AG2R LA MONDIALE. Ce dernier saura vous conseiller afin de mener des opérations avantageuses sur le plan fiscal.

 

Partager sur les réseaux sociaux