Agences Agences
important FAQ
chat Contact

Faut-il souscrire à plusieurs contrats d’assurance vie

Un contrat d’assurance vie permet d’épargner et de faire des placements financiers dans un cadre fiscal avantageux, en vue de profiter d’un capital ou d’une rente. C’est aussi un excellent outil de transmission, idéal pour préparer sa succession. Ce produit d’épargne présente bien des avantages. Ces derniers sont plus nombreux si plusieurs contrats d’assurance vie sont souscrits. Explications.

Faut-il souscrire à plusieurs contrats d’assurance vie

Est-il possible de souscrire à plusieurs contrats d’assurance vie ?

Souscrire à plusieurs contrats d’assurance vie, est-ce possible ? La réponse est oui ! Contrairement à d’autres produits d’épargne, comme le livret A ou le PEL, il est possible d’avoir autant de contrats d’assurance vie que souhaité, sans limite.

 

Cette particularité est un véritable avantage car il est possible d’avoir plusieurs projets en parallèle. Un contrat d’assurance vie peut par exemple être souscrit dans le but :

 

Ouvrir une assurance vie par projet offre une meilleure visibilité mais aussi des placements mieux adaptés à ses besoins. Pour rappel, une assurance vie peut être reversée sous forme de capital ou de rente. Cette démarche facilite également la gestion des différents contrats.

 

Avoir plusieurs contrats d’assurance vie signifie aussi avoir plusieurs clauses bénéficiaires. Leur gestion peut être centralisée auprès d’un notaire. Ainsi, plus besoin de se rendre chez chacun des assureurs pour les éventuelles modifications à apporter aux différents contrats.

 

Bon à savoir : si plusieurs contrats d’assurance vie sont souscrits, il est possible de bénéficier de la garantie des placements pour chaque contrat. Le dispositif est assuré par le Fonds de garantie des assurances de personnes (FGAP). Cette garantie a un plafond de 70 000€ par déposant et par compagnie d’assurance.

 

Souscrire plusieurs contrats d’assurance vie : quels avantages ?

Ainsi, il est possible de souscrire une assurance vie par projet. Il est également judicieux de choisir un contrat par bénéficiaire. Les bénéficiaires concernés ne sont ainsi pas informés de la somme que les autres vont recevoir, jusqu’au décès du souscripteur.

 

De plus, la répartition du capital est plus libre et la succession est facilitée. Les formalités pour percevoir le capital suite au décès du souscripteur du contrat sont moins longues. En effet, il n’est pas nécessaire d’attendre que l’ensemble des bénéficiaires aient transmis les justificatifs pour que le capital soit versé.

 

Ouvrir plusieurs contrats d’assurance vie permet aussi de limiter les risques, de varier les placements et de diversifier les investissements. Les gains sont quant à eux maximisés grâce à une meilleure répartition du patrimoine ou du capital sur plusieurs contrats. Un assuré peut choisir de combiner des placements plus rentables mais plus risqués à des placements sûrs mais moins rémunérateurs. Dans le même esprit, il peut choisir des placements avec versement d’un capital et d’autres avec versement d’une rente.

 

La diversification des contrats permet enfin de profiter d’un plus grand choix de modes de gestion (libre, pilotée ou profilée).

 

Toutefois, avoir plusieurs contrats d’assurance vie présente aussi quelques inconvénients. Il est important d’être bien organisé et de suivre chaque contrat souscrit. Comme précisé, faire appel à un notaire facilite la gestion des contrats d’assurances vie. Il est aussi possible de rassembler différents contrats auprès d’une même compagnie d’assurance.

 

Transmission d’une assurance vie : quelle fiscalité ?

L’assurance vie est un outil de transmission avantageux et donc un excellent moyen de préparer sa succession. Les sommes versées bénéficient d’un abattement fiscal et ne sont pas soumises aux droits de succession.

 

En fonction de l’âge du souscripteur, les versements effectués bénéficient d’un abattement plus ou moins intéressant.

  • Pour les versements effectués avant 70 ans, l’abattement de 152 500€ par bénéficiaire.
  • Pour les versements effectués après 70 ans, l’abattement est de 30 500€. Cet abattement est unique et donc partagé par l’ensemble des bénéficiaires.

 

En souscrivant à plusieurs contrats d’assurance vie, il est possible d’optimiser leur gestion et de bénéficier de la meilleure fiscalité.

 

Rachat en assurance vie : quelle fiscalité ?

L’assurance vie possède une fiscalité avantageuse, car en cas de rachat total ou partiel, seules les plus-values réalisées sont imposées.

 

Mais sachez qu’une assurance vie est un produit d’épargne qui s’exploite sur le long terme. La fiscalité de l’assurance vie devient plus avantageuse après 8 ans d’épargne. En effet, un abattement fiscal est prévu. Cet abattement s’élève à 4600€ pour une personne seule et 9200€ pour un couple.

Partager sur les réseaux sociaux