épargne

La fiscalité de l’assurance vie

En assurance vie, votre épargne est investie sur des supports financiers qui participent au bon fonctionnement de notre économie. En contrepartie, l’Etat vous accorde une fiscalité spécifique sur les produits (intérêts) générés par votre épargne et les sommes transmises en cas de décès.

L'IMPOSITION DES PRODUITS (INTéRETS) GéNéRéS PAR VOTRE EPARGNE

Comme les revenus du travail, les revenus de votre patrimoine sont en principe soumis à imposition.
Certains placements comme le Livret A, le Livret de développement durable, le Livret d’épargne populaire ou encore le Livret Jeune ne sont pas soumis à imposition sur les intérêts réalisés.  Les versements sur ces livrets sont cependant plafonnés et leur rémunération est limitée.

 

Les contrats d’assurance vie bénéficient quant à eux d’une imposition spécifique sur les produits (intérêts) réalisés. 

 

LA FISCALITé DES SOMMES TRANSMISES EN CAS DE DéCèS

L’assurance vie permet de désigner un ou plusieurs bénéficiaires à qui les sommes investies sont versées en cas de décès dans des conditions fiscales spécifiques.

 

La désignation des bénéficiaires est libre et elle doit faire l’objet du plus grand soin.

 

Il est possible de modifier à tout moment la clause bénéficiaire en cours de vie du contrat en fonction notamment de l’évolution de votre situation familiale.

 

LES CADRES FISCAUX SPéCIFIQUES

Il existe des cadres fiscaux spécifiques d’assurance vie bénéficiant d’avantages supplémentaires.

Partager sur les réseaux sociaux