Lancement d’une concertation sur le reste à charge zéro

9 février 2018

Le 23 janvier dernier, une concertation entre les acteurs de l’optique, du dentaire et de l’audioprothèse a été lancée afin de mettre en oeuvre le reste à charge zéro.

Ces 3 secteurs constituent la plus grande part du reste à charge pour les patients français. Partant de ce constat, le Gouvernement reprend le principe des paniers de soins sur des prestations référencées. Ils seront rendus obligatoires dans le cadre du contrat responsable.

Répondre aux besoins de santé

Selon le ministère de la Santé, « les dispositifs de ce panier permettront de répondre de façon médicalement pertinente aux besoins de santé et dans des conditions correspondant à une attente sociale légitime ».

Les assurés se verront ainsi proposer une offre sans reste à charge mais auront la possibilité de choisir d’autres offres de soins ou d’équipements hors de ce cadre. Les complémentaires pourront ainsi mettre en avant des garanties supplémentaires qui leur paraîtront pertinentes. L’Aide au paiement d’une complémentaire santé (ACS) sera remodelée afin de répondre à cet objectif de reste à charge zéro.

 

Toutes les parties prenantes de cette concertation devront avoir remis leurs conclusions et propositions d’ici à juin 2018, permettant au Gouvernement de proposer un projet définitif avant l’été.

Partager sur les réseaux sociaux
à lire aussi