Reste à charge 0 dentaire Adobe Stock

Reste à charge 0 dentaire

18 juin 2018

La Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam) a publié par voie
de communiqué de presse les détails de l’accord visant à mettre en
place le reste à charge 0 dans le domaine dentaire.

Le coût global de la mesure est estimé à 1,2 Md€ répartis entre l’Assurance maladie (700 M€) et les mutuelles (500 M€).


Dans le détail, il correspond à 704 M€ de revalorisation de soins courants, 371 M€ d’amélioration des remboursements des assurés et 108 M€ en faveur de la prévention des enfants et des jeunes. Selon Nicolas Revel, Directeur général de la Cnav, le surcoût du reste à charge 0 (d’environ 100 M€) représente moins de 0,3 % des cotisations des mutuelles. Cette augmentation « peut rentrer dans le rythme d’augmentation annuel des contrats observé chaque année ».
 

La mise en place du dispositif se fera en 2 étapes principales :

  • la création du panier de soins à reste à charge modéré pour les prothèses dentaires en 2019 (45 € en moyenne) ;
  • la prise en charge obligatoire pour les complémentaires au 1er janvier 2020 (selon les matériaux utilisés et la localisation de la dent à remplacer par une prothèse).

 

Retrouvez les détails du projet

Partager sur les réseaux sociaux
A lire aussi