Vers une généralisation de la vaccination antigrippale en pharmacie

6 avril 2018

Après un test jugé concluant dans deux régions, le gouvernement a déclaré vouloir étendre dès 2019 le dispositif permettant aux pharmaciens d’administrer le vaccin contre la grippe.

Dans le cadre du volet prévention de la stratégie nationale de santé du gouvernement, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a annoncé la généralisation de la vaccination antigrippale dans les pharmacies en 2019.

 

Demandée par la profession, cette décision fait suite à un premier bilan positif de l’expérimentation menée pendant l'hiver 2017-2018 en Nouvelle-Aquitaine et en Auvergne-Rhône-Alpes, à laquelle ont participé respectivement 49 % et 59 % des officines. Lancé pour une durée de trois ans, ce test était limité aux personnes de plus de 65 ans et celles souffrant de maladies chroniques.

Un meilleur taux de couverture vaccinale

Selon l'Union des syndicats de pharmaciens d'officine (USPO), près de 156 000 personnes ont été vaccinées dans le cadre de cette expérimentation, entre début octobre et fin janvier (soit quatre fois plus que l'objectif initial). Alors qu’il a régressé au niveau national, le nombre de patients vaccinés a progressé de façon significative dans ces deux régions.

 

L’élargissement du dispositif à l’ensemble du territoire et à d’autres catégories de patients permettrait, selon l’USPO, de simplifier le parcours vaccinal, alors que moins d’un Français sur deux répertorié comme étant à risque s’est fait vacciner à la fin de l’hiver 2016. 

 

Accéder à l'univers santé

Partager sur les réseaux sociaux
A lire aussi