locate Agences
Contact Contact

Les retraites et l’emploi des seniors : le défi de la décennie

23 juin 2022

Depuis les années 80 les gouvernements successifs apportent des modifications au régime de retraite afin de l’adapter aux évolutions de notre société. Entre augmentation des cotisations, décalage de l’âge de départ, modifications des modes de calculs, le système de retraite constitue une question complexe pour le pouvoir. Du côté des entreprises, le report de l’âge à la retraite pose la question de l’emploi des seniors.

Les retraites et l’emploi des seniors : le défi de la décennie

Vieillissement de la population : une réalité de plus en plus visible

L’amélioration des conditions de vie et de travail mais aussi de l’alimentation et des soins médicaux ont entraîné depuis plusieurs décennies une évolution de notre pyramide des âges qui va, selon l’INSEE, continuer sur la même courbe dans les années à venir. En effet, la part des plus de 75 ans sera de plus en plus importante 1 entraînant une nécessaire remise en question de nos organisations sociétales parmi lesquelles le système de retraite constitue un sujet majeur. 

  • Déséquilibre entre actifs et retraités : une certitude à prendre en compte

Toujours selon les chiffres de l’INSEE, en 2021 le nombre de retraités en France était de 16,7 millions pour 29,7 millions d’actifs. En 2030 nous compterons 18,9 millions de retraités pour 30,1 millions d’actifs et en 2040 le rapport sera de 20,3 millions de retraités pour 30,5 millions d’actifs. Cette courbe démontre la diminution des actifs par rapport aux retraités et confirme la nécessité d’une remise à plat de certains critères.  On peut conclure que le nombre d'actifs par retraités est en baisse constante, sous l'effet de l'allongement de l'espérance de vie. Parallèlement, le nombre de retraités augmentant plus vite que le nombre des actifs, le mode de calcul de la retraite devient moins favorable pour permettre le financement et la pérennité du système.

  • Le taux de remplacement : un calcul qui concerne tous les futurs retraités

Ce terme désigne le pourcentage du revenu d’activité qui est conservé à la retraite. Ainsi un revenu d’activité de 3.000 euros/ mois qui laisse à la retraite 2 250 euros/mois, signifie un taux de remplacement de 75%. 
Il se calcule donc selon la formule Première pension perçue divisée par dernier salaire perçu. Pour évaluer avec précision le taux de remplacement, il est préférable d’interroger des professionnels qui intégreront tous les paramètres nécessaires à un calcul exact. Demander son Entretien Information Retraite

  • L'allongement des rentes invalidités, quels impacts sur l'entreprise ?

Avec un âge légal fixé à 64 ans pour une retraite à taux plein, la question de la prévoyance s’envisage en des termes plus sensibles et les assureurs prévoyance se posent de légitimes questions. En effet, des salariés plus âgés risquent d’élever significativement les besoins en couverture santé accidents de travail ou maladies professionnelles à la fois plus nombreux, plus graves et plus long à guérir.  Également, les rentes d’invalidité pourraient, dans certains scénarios envisagés, être versées jusqu’à un âge légal de la retraite de 64 ou 65 ans contre 62 ans actuellement. Cette réalité doit être considérée afin d’en anticiper l’impact sur les éventuelles durées d’absence du salarié senior mais aussi sur le montant des cotisations prévoyance de l’entreprise qui pourraient être revues à la hausse.  

 

Le management des âges, un défi à relever collectivement : plus de générations, plus d’atouts !

ALM_000977_300par105.jpg

Selon la direction de l'Animation de la Recherche, des Études et des Statistiques (DARES), 56,1 % des 55-64 ans sont en emploi au 4e trimestre 2021, ce qui nous place loin de l’Allemagne (près de 80%). Avoir 3 et parfois 4 générations qui collaborent dans l’entreprise, le management des âges est un véritable défi pour les dirigeants, managers et RH qui peuvent de cette diversité faire une force et un véritable atout du fait de la diversité des compétences et expériences. Cependant, cette harmonie intergénérationnelle ne se décrète pas mais peut s’instaurer et se cultiver par des approches pédagogiques basées sur les ateliers d’échanges et sur le partage.

  • Questions personnelles et réflexions communes

Pour le salarié comme pour l’entreprise, prendre conscience des enjeux liés à l’allongement des parcours professionnels est impératif et implique de se poser les bonnes questions : Comment se projeter sur sa dynamique professionnelle et personnelle pour les années à venir, comment optimiser ses choix professionnels et personnels, comment valoriser au mieux sa fin de carrière et se projeter sur son projet personnel selon ses souhaits et ses contraintes : bénévolat, cumul emploi/retraite… Ces questions permettront aux salariés de prendre du recul, d’optimiser leurs choix, de conserver dynamisme et motivation.

  • La santé, un dossier (pas forcément) sensible

Favoriser le vieillissement en bonne santé, passe par des mesures concrètes comme un accompagnement pour réaliser un bilan de santé dès 50 ans, des adaptations de postes de travail, des actions de prévention telles que des informations nutritionnelles, des conseils sur l’aménagement des postes de travail, l’encouragement à pratiquer de l’activité physique…

 

 

Au service de la santé et du bien-être des seniors et de l’entreprise : AG2R ARPEGE est là pour vous épauler

ALM_001183_300par105.jpg

AG2R ARPEGE agit pour favoriser le bien-être au travail des seniors et propose des stages de formation pour répondre au mieux à leurs attentes.

 

Nos formations :

  • Le Point 50 pour appréhender les enjeux de la seconde partie de carrière et impulser une dynamique
  • Le Cap 60 pour mobiliser les collaborateurs en fin de carrière et anticiper leur transition vers la retraite.
  • Le Mix Âges pour échanger sur nos perceptions des différentes générations et faciliter la coopération intergénérationnelle

 

Nos engagements :

  • Une équipe d’animateurs facilitateurs spécialement formés ;
  • L’intervention d’experts sur les thématiques « retraite », « santé » et « patrimoine » ;
  • Une approche pédagogique basée sur les ateliers d’échanges et sur le partage ;
  • Des formations et animations « clés en main » mais aussi adaptables aux besoins spécifiques de l’entreprise si nécessaire ;
  • Un organisme certifié Qualiopi qui assure le back office et le suivi administratif ;
  • Un outil de classe virtuelle adapté « classilio ». 

En savoir plus 

 

 

Aide aux aidants

ALM_001005_300par105.jpg

Aujourd’hui, en France, 1 salarié sur 6 accompagne un proche fragilisé par la maladie, l’âge ou le handicap. AG2R ARPEGE a développé des services adaptés, pour soutenir et accompagner le salarié aidant :

  • Un accompagnement individuel avec une prise en compte globale du salarié aidant
  • Des formations adaptées en fonction des besoins et des profils
  • La possibilité de mieux concilier vie privée et vie professionnelle

Contact : actionsocialearpege@ag2rlamondiale.fr

En savoir plus 

 

 

Soutien psychologique

Enfin, notre plateforme d’écoute et de soutien téléphonique « Pros-Consulte » apporte au salarié un espace de parole anonyme, disponible sans attente, animé par des psychologues diplômés respectueux de leur code de déontologie. Pour l’entreprise, c’est un service de conseil ponctuel, un regard extérieur sur une problématique et un suivi d’accompagnement.

Contact : 0 805 235 604

Plus de renseignements : Affiche et Flyer

 
(1) La part des 75 ans ou plus devrait croitre de 5,7 millions tandis que les moins de 60 ans diminuerait de 5 millions (https://www.insee.fr/fr/statistiques/5893969)
Partager sur les réseaux sociaux