J’ai l’impression de beaucoup cotiser
pour les retraités d’aujourd’hui. Mais si
je décède avant ma retraite, j’aurai
cotisé pour rien. N’est-ce pas injuste ?

Le système de retraite est principalement  fondé sur la solidarité intergénérationnelle :

les actifs d'aujourd'hui cotisent pour les retraités d'aujourd'hui. Cependant, en cas de décès

avant le départ à la retraite, des dispositifs, comme la réversion, existent en faveur

de votre conjoint et de vos enfants.

Le système français des retraites repose sur le principe de la solidarité intergénérationnelle. Les cotisations des salariés et des entreprises permettent le paiement des pensions de retraite versées actuellement. Il n’est donc jamais inutile de cotiser. Si celui qui a cotisé est marié et vient à décéder, son conjoint, pourra alors toucher une partie de la retraite qu’il aurait perçue. C’est ce que l’on appelle « la pension de réversion ». Plusieurs critères sont à prendre en compte pour la percevoir comme l’âge ou la situation familiale du conjoint bénéficiaire.

TOUTES NOS RéPONSES à VOTRE QUESTION

Fais-moi un dessin pour m'expliquer le principe de solidarité de la retraite
L'infographie : qu'est-ce que la prévoyance ?
L'essentiel en 3 minutes : cotiser pour les retraités d'aujourd'hui... et pour soi-même
Faites le test

Avez-vous droit à une pension de réversion ?

LES AUTRES QUESTIONS QUI PEUVENT VOUS INTéRESSER

Retrouvez-nous sur Facebook Retrouvez-nous sur Facebook

Venez partager vos préoccupations et trouvez les réponses à vos questions !