Le groupe

Zoom sur l’apprentissage dans l’alimentaire

Premier employeur de France, le secteur compte plus de 80 métiers. Nous avons donc souhaité valoriser l’alternance dans l’alimentaire en simplifiant et en améliorant, via cette page, l’accès à l’information pour les jeunes désirant de débuter leur carrière en tant qu’apprenti.

Pour cela, vous trouverez ci-dessous des informations utiles afin de simplifier vos démarches.

Zoom sur l’apprentissage dans l’alimentaire

Pourquoi choisir l’alternance

L’alternance mixe un enseignement théorique et une expérience professionnelle au sein d’une entreprise. Cela permet l’obtention d’un diplôme, un titre ou une qualification, du CAP au master.
 

Ce type de formation est organisé autour de deux contrats : le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation.
 

Être apprenti c’est aussi être un salarié à part entière dans l’entreprise, à ce titre vous percevez une rémunération (en fonction de votre âge et de votre niveau d’études) et ne payez pas de frais de scolarité. Vous pouvez faire une simulation afin de déterminer la rémunération à laquelle vous avez droit. Pour en savoir plus, retrouvez ici toutes les informations relatives à l’alternance en général ou sur Alimétiers, le site dédié au secteur alimentaire.
 

AG2R LA MONDIALE et les apprentis de l’alimentaire

ALM_000514_380par250.jpgNous avons développé des partenariats à destination des jeunes apprentis, afin de vous aider au quotidien, comme par exemple avec le dispositif du logement intergénérationnel grâce à notre partenaire COHABILIS. Pour en savoir plus sur ce dispositif vous pouvez cliquer ici.

 

Quelles sont les aides pour les jeunes en apprentissage ?

Les aides financières pour le logement :

  • « APL » ou « ALS », l’un de ces allocations peut vous être versée par la caisse d’allocation familiale (CAF) de ton département. Le principe est simple : il suffit de trouver un logement, de remplir un dossier et de le renvoyer à la CAF. La demande est faisable en ligne.
    Après étude de ce dossier, l’organisme peut décider de vous attribuer une aide mensuelle qui prendra en charge une partie de votre loyer. Avant même de trouver ton logement, vous pouvez effectuer une simulation en ligne sur le site de la CAF.
  • L’aide Mobili-Jeune : Pour les apprentis d’entreprise privée non-agricole, cette aide permet d’obtenir une aide spécifique d’aide au loyer qui peut aller jusqu’à 100 euros par mois, et qui peut se cumuler avec l’aide de la CAF ci-dessus.
  • L’aide Loca-Pass : Cette organisation permet de se porter garant pour vous ainsi que d’avancer le montant de votre caution, que vous pourrez ensuite rembourser à votre rythme mensuellement.
  • Les foyers de jeunes travailleurs : Si vous n’arrivez toujours pas à obtenir un logement, cet organisme propose des appartements aux loyers défiant toute concurrence, sur le principe d’une résidence étudiante : une chambre privative et des espaces communs à tous les résidents. Afin de trouver un foyer dans votre secteur, adressez vous au centre communal d’action sociale de votre ville ou directement à la mairie.
  • Les Kolocations à Projets Solidaires : Cela va vous permettre de vivre en colocation et de vous engager avec les habitants dans des quartiers populaires.


Les aides pour la santé :

Si vous êtes âgé(e) de moins de 20 ans, votre couverture sociale et le remboursement de vos soins sont assurés par le régime de Sécurité sociale de vos parents.
 

Si vous souhaitez obtenir votre propre numéro de Sécurité sociale et obtenir vos remboursements sur votre propre compte bancaire, il suffit d’en faire la demande à votre caisse d’assurance maladie. Cette démarche ne peut se faire qu’à partir de vos 16 ans.
 

Quelle que soit votre situation, vous avez droit à une protection sociale de base ainsi qu’à une complémentaire selon votre statut social.

  • Vous terminez ou arrêtez vos études : Dès l’arrêt de vos études, que ce soit en cours d’année ou en fin d’année universitaire, contactez la caisse d’assurance maladie de votre lieu de résidence. En principe, c’est elle qui assurera la gestion de votre dossier et le remboursement de vos frais médicaux.
  • Vous êtes à la recherche d’un emploi : Vous bénéficiez du maintien de vos droits au remboursement de vos soins pendant 1 an à compter de l’arrêt de vos études ou de la fin de votre dernière année universitaire. À l’issue de cette période de maintien des droits pendant 1 an, et en l’absence d’une protection sociale en tant qu’assuré ou ayant droit d’un assuré, vous pourrez bénéficier de la Couverture maladie universelle (CMU) de base.
  • Vous êtes salarié : En tant que salarié, vous êtes rattaché au régime général de la Sécurité sociale et vous êtes affilié à la caisse d’assurance maladie de votre lieu de résidence. Vous devez vous adresser à elle pour toutes vos démarches de remboursement.


La Carto Santé Jeunes, en un clic, c’est un accès facilité à toutes les adresses où les adolescents et les jeunes adultes peuvent trouver un accueil, une écoute et des consultations qui leurs sont réservés.

 

Les aides à la mobilité :

Si vous ne disposez pas de véhicule indépendant, vous pouvez utiliser les transports en commun de votre ville ou de votre région.
 

Si vous souhaitez passer votre permis de conduire, il existe plusieurs aides :

  • Le permis à un euro par jour est destiné aux jeunes âgés de 15 à 25 ans. Vous pouvez bénéficier d’un prêt à taux zéro. Vous devez cependant choisir une auto-école partenaire de l’opération et bénéficiant du label « qualité des formations au sein des écoles de conduite » qui déterminera le nombre d’heures nécessaires et établira un devis.
  • Depuis le 1er janvier 2019, les apprentis majeurs (âgés de plus de 18 ans) qui entrent en formation tout au long de l’année bénéficient sans conditions d’une aide financière au permis de conduire de 500 euros. Ce coup de pouce est distribué par les centres de formation des apprentis (CFA).

Vous pouvez aussi compter sur les sites de covoiturage en réservant vos trajets comme sur BlablaCar, Roulez Malin, La roue verte etc.

 

AG2R-LA-MONDIALE-action-sociale-sos-crise.png

Pour tous les jeunes qui rencontrent des difficultés d'ordre psychique ou médico-social, l’association Les Transmetteurs propose une plateforme téléphonique anonyme et gratuite. Créée en avril 2020 pour répondre aux situations de détresse et d’isolement du premier confinement, SOS CRISE est une solution d’écoute, d’information et d’orientation.

Partager sur les réseaux sociaux