Le groupe

Accélérateur d’innovation

Nos activités sociales ont démontré toute leur utilité pour soutenir nos publics les plus fragiles durant la pandémie. Financées principalement par les fonds institutionnels, elles répondent aux besoins fondamentaux de la personne tout au long de sa vie.

Des priorités de l’Action sociale inchangées


Agir pour bien vieillir, soutenir et accompagner les proches aidants, accompagner l’avancée en âge et la perte d’autonomie, soutenir le retour à l’emploi des actifs les plus fragiles : les quatre orientations prioritaires de l’action sociale définies par la Fédération Agirc-Arrco pour la période 2019-2022 n’ont pas changé par rapport à celles de la période précédente. Et pour cause ! Elles répondent à des évolutions sociétales majeures et à des besoins essentiels, que la pandémie de Covid-19 a encore accentués. 

 

Le défi du bien-vieillir


La majorité de ces orientations est centrée autour de la problématique de la longévité : vivre le plus longtemps possible chez soi, comme le souhaitent 85 % de Français ; rester en bonne santé jusqu’à un âge avancé, sachant que, selon le rapport Libault rendu en mars 2019, le nombre de personnes dépendantes devrait croître de 20 000 chaque année jusqu’en 2030, puis monter jusqu’à 40 000. Il s’agit également de maintenir son employabilité après 50 ans, alors que les seniors sont, en proportion, plus souvent confrontés au chômage de longue durée que les autres catégories d’actifs et que près de 60 000 d’entre eux se sont inscrits à Pôle emploi entre mars et décembre 2020. Enfin, l’enjeu est de mieux concilier vie personnelle et professionnelle en cas d’assistance à un proche en perte d’autonomie, comme y aspirent les 11 millions de proches aidants en France. 

 

Innover, mutualiser, pérenniser 


Nous avons depuis longtemps prouvé notre légitimité sur ces sujets au travers de notre engagement sociétal et de nos actions en faveur du bien-vieillir. Y contribuent non seulement nos activités sociales relevant des institutions de retraite et de prévoyance, mais aussi notre Fondation d’entreprise pour l’autonomie des personnes et notre politique d’investissement socialement responsable. Au coeur des territoires, nos administrateurs et les équipes de l’action sociale interviennent au plus près des besoins de nos assurés, en partenariat avec les acteurs locaux - associatifs, institutionnels, économiques ou politiques - les plus pertinents. Dans un souci d’efficacité et afin de garantir une utilisation optimale de nos fonds, notre soutien est régi par deux principes : d’une part, privilégier les projets répondant à des besoins de proximité et pouvant essaimer ; d’autre part, encourager les coalitions d’acteurs afin de mutualiser les moyens et de renforcer l’impact social des actions engagées. En parallèle, nous accompagnons nos partenaires de l’économie sociale et solidaire dans la professionnalisation de leurs pratiques, pour assurer leur pérennité et le changement d’échelle des projets. 

 

L’habitat, un pilier de la qualité de vie


Face au choc démographique qui s’annonce dans les années à venir, avec une augmentation significative du nombre de seniors, l’adaptation de la société, des territoires et du bâti au vieillissement constitue un défi majeur. Or, aujourd’hui, seuls 6 % des logements français sont adaptés aux plus de 65 ans. Conscient de l’ampleur de la tâche, nous oeuvrons de longue date dans le champ de l’habitat pour accompagner au mieux la personne dans tout son parcours de vie. Nous considérons, en effet, qu’au-delà du besoin primaire auquel il répond, l’habitat influe fortement sur la qualité de vie des individus et plus globalement sur le bien-vivre ensemble. C’est pourquoi, en 2020, nous avons structuré nos interventions dans ce domaine autour de trois axes : soutenir les politiques permettant à chacun, selon son choix, de disposer d’un d’habitat adapté à son autonomie ; développer les solidarités de proximité ; lutter contre le mal-logement, dont la précarité énergétique. Comme pour les autres orientations prioritaires, nous déployons tous les leviers d’action dont nous disposons pour maximiser les effets de notre soutien : appels à projets, partenariats avec d’autres financeurs et acteurs complémentaires, partage d’expertise et accompagnement.

 


 

Partager sur les réseaux sociaux