Le groupe

Entretien avec André Renaudin, Directeur général d’AG2R LA MONDIALE jusqu’au 30 avril 2022

« Le Groupe sort grandi de ces deux années de crise. »

Entretien avec André Renaudin, Directeur général d’AG2R LA MONDIALE jusqu’au 30 avril 2022
© Florence Brochoire

Quel bilan faites-vous des 17 années passées d’abord à la tête de La Mondiale, puis du Groupe ?

 

Pendant cette période, AG2R LA MONDIALE a pris toute sa place dans le paysage de l’assurance en France, en particulier dans celui de la protection sociale complémentaire. Notre Groupe résulte à la fois d’une vision globale et d’un travail politique et managérial essentiel pour donner corps à ce qui fait sens. Je n’évoque pas ces 17 années sans un sentiment mêlé d’émotion et de fierté. Lorsque j’étais à la tête de La Mondiale, ma réflexion s’est bâtie à partir des grands jalons qui ont précédé le partenariat stratégique signé en 2002 avec AG2R Prévoyance concernant la retraite supplémentaire et l’assurance santé. Je pense d’abord au fameux accord du 24 avril 1996, qui a ouvert la voie à la création officielle de tous les groupes de protection sociale, puis à la loi du 29 août 2001 créant le statut de société de groupe d’assurance mutuelle (Sgam). Cette dernière s’est révélé un formidable outil ! Tout cela a permis de faire cohabiter au sein d’une association sommitale la retraite complémentaire Agirc-Arrco et un ensemble assurantiel composite de sociétés régies par trois codes distincts. Cette réflexion a conduit à élaborer un projet de création d’un groupe unifié, devenu AG2R LA MONDIALE, à la fois groupe et marque reconnus.

 

Aujourd’hui encore, je reste admiratif du travail mené par les partenaires sociaux, les administrateurs des Fédérations Agirc-Arrco, ceux d’AG2R-Isica et de La Mondiale pour affiner ce projet en 2007, avant de le faire approuver par toutes les instances compétentes. Les statuts-types des associations sommitales ont été modifiés en conséquence pour admettre les mutuelles d’assurance et l’Accord interprofessionnel du 8 juillet 2009 relatif aux groupes paritaires de protection sociale s’est par la suite appuyé sur ce nouveau modèle. Cette alliance, que d’aucuns jugeaient au départ contre-nature, a ensuite inspiré tous les groupes. Le succès de ce modèle, qui a fait beaucoup d’émules, reste l’une de mes plus grandes fiertés. Pour ne citer que les étapes les plus marquantes de l’histoire de notre Groupe, je pense aux rapprochements successifs qui ont contribué à le consolider au fil des années : Isica, les Institutions de la coiffure, Prémalliance, Réunica ou encore VIASANTÉ, sans omettre l’adhésion d’AGRR Agirc-Arrco à l’Association sommitale.

 

Je n’oublie pas non plus la réalisation de projets très structurants tels que la fusion de toutes nos institutions de retraite complémentaire, la naissance d’AG2R Agirc-Arrco, la constitution de nos trois Pôles sectoriels, le renforcement de notre pôle mutualiste AG.Mut, nos partenariats avec CNP Assurances et Natixis Interépargne et, pour finir, l’acquisition en juin 2021 d’ÆGIDE-DOMITYS. Cette prise de participation majoritaire ouvre de nouvelles perspectives et illustre la capacité du Groupe à accompagner les évolutions sociétales. Comme nous l’avions fait pour le grand âge il y a près de 40 ans en créant Safir, la première assurance dépendance du marché, nous complétons aujourd’hui notre offre pour répondre aux aspirations d’une majorité de retraités actifs, en quête de solutions d’habitat alternatives au domicile classique. Au fil des transformations de notre environnement et de la société, au gré des réformes législatives et réglementaires incessantes et en accord avec les orientations des partenaires sociaux, le collectif AG2R LA MONDIALE a toujours su adapter ses activités, métier par métier, pour proposer la meilleure protection possible à ses assurés. Le travail des branches professionnelles est remarquable d’exigence et le contexte particulier de la pandémie de covid-19 a renforcé le dialogue. Même si, j’en suis conscient, tous nos projets n’ont pas abouti ou connu le succès escompté, ce sont ces belles réalisations que je veux retenir de mon passage à la tête d’un Groupe que j’ai toujours servi avec passion et dévouement.


Que faut-il retenir des résultats 2021 du Groupe dans un contexte qui pouvait difficilement être plus exigeant ?


Là aussi, il faut en retenir une grande fierté collective, car dans un environnement complexe et incertain, AG2R LA MONDIALE enregistre un fort dynamisme commercial, avec des cotisations en hausse dans tous ses métiers et une croissance de près de 23 % de son résultat net. La performance est donc encore au rendez-vous malgré deux années consécutives marquées par les effets de la pandémie, notamment sur la sinistralité et la consommation médicale en prévoyance santé. En retraite complémentaire, nous avons pris de l’avance sur la trajectoire de réduction des frais de gestion fixée par la Fédération Agirc-Arrco, alors même que celle-ci a baissé ses dotations. En assurance vie épargne, nous avons renforcé les provisions de 212 millions d’euros pour faire face à la persistance de taux très bas, tout en servant une rémunération annuelle moyenne de nos contrats supérieure à celle estimée
sur l’ensemble du marché. Sur ce segment et celui de la retraite supplémentaire, la collecte nette en unités de compte (UC) a atteint un nouveau record à 2,2 milliards d’euros.

 

Nos fonds propres ont un niveau très élevé, à 8,4 milliards d’euros, multipliés par 5,1 depuis la création de la Sgam en 2008. Quant au ratio de solvabilité 2, il ressortait à 218 % fin 2021, en hausse de 38 points. Tous les efforts engagés pour amortir les chocs de marché liés à la pandémie, tout en préservant les intérêts de nos assurés et la santé de nos collaborateurs grâce à un recours efficace au télétravail, ont d’ailleurs été salués par l’agence Standard & Poor’s. Dès mars 2021, celle-ci a amélioré la notation de SGAM AG2R LA MONDIALE et de ses principales entités en la relevant à A perspective stable. Au vu de ses résultats et de sa solidité financière, le Groupe sort donc grandi de ces deux années de crise et démontre une nouvelle fois la pertinence de son modèle.

 

Vous avez passé le relais à Bruno Angles, devenu Directeur général le 1er mai dernier. Quel message souhaitez-vous adresser aux administrateurs, aux délégués et à l’ensemble du corps social du Groupe ?

 

En 2008, j’avais qualifié de « beau projet » les prémices de l’aventure AG2R LA MONDIALE. Notre ambition à l’époque était de compter parmi les acteurs de premier plan de la protection sociale et patrimoniale en France. Quinze ans plus tard, le « beau projet » s’est concrétisé en beau Groupe, dont la solidité et les positions sur tous ses métiers et ses marchés sont reconnues. Cette réussite n’aurait pas été possible sans l’engagement des femmes et des hommes qui, partout en France, ont oeuvré pour son développement, que ce soit nos administrateurs et délégués dans nos instances politiques ou nos collaborateurs et leurs représentants, au siège comme dans les territoires. L’occasion m’est donnée aujourd’hui de les remercier du fond du coeur pour la confiance qu’ils m’ont témoignée durant toutes ces années, dans les succès comme face aux difficultés. Je leur exprime toute mon admiration et toute ma reconnaissance. Tout ce que nous avons vécu et construit ensemble restera à jamais gravé dans ma mémoire, dans l’histoire du Groupe et, j’ose l’écrire, dans celle de la protection sociale complémentaire. Aujourd’hui, de nouveaux chapitres de la vie d’AG2R LA MONDIALE vont s’écrire sous l’impulsion de Bruno Angles. Je ne doute pas un seul instant que
l’ensemble de nos forces sera au rendez-vous pour l’aider dans sa tâche et relever les défis à venir. Je lui adresse, ainsi qu’à tout le corps social du Groupe, mes chaleureux voeux de pleine réussite.

 

Partager sur les réseaux sociaux