Le groupe

Entretien avec Bruno Angles, Directeur général d'AG2R LA MONDIALE depuis le 1er mai 2022

En fonction depuis le 1er mai 2022, le nouveau Directeur général d’AG2R LA MONDIALE explique ses premières décisions et les objectifs du futur plan d’entreprise.

Entretien avec Bruno Angles, Directeur général d'AG2R LA MONDIALE depuis le 1er mai 2022
© Pierre Olivier / Capa Pictures

Vous avez rejoint AG2R LA MONDIALE un an avant de prendre vos fonctions de Directeur général. Quel regard portez-vous sur le Groupe ?


Comme vous le savez, lorsque je suis arrivé dans le Groupe il y a un an, je n’étais pas assureur. J’ai donc mis ce temps à profit pour aller à la rencontre des métiers dans toutes les régions, avec pas moins de 17 déplacements en six mois. J’ai eu la chance de bénéficier de la très grande expérience d’André Renaudin qui connaît ce Groupe mieux que quiconque pour l’avoir fait grandir avec passion et engagement pendant près de quinze ans. J’ai aussi beaucoup écouté les administrateurs, les représentants du personnel et, bien évidemment, les collaborateurs avec lesquels j’ai eu un très grand nombre d’échanges.

Tout au long de cette première année dans le Groupe, j’ai été frappé par la fierté d’appartenance et la fidélité au Groupe de toutes ces femmes et ces hommes, dont certains ont plus de 30 ans d’ancienneté. Dans un environnement durablement incertain, c’est un atout majeur pour poursuivre la transformation du Groupe et relever les défis auxquels nous faisons face.

 

Quels sont justement les principaux défis que le Groupe doit relever ?

 

Dans un monde qui se complexifie et change à toute vitesse, nous devons, nous aussi, accélérer notre transformation, sans jamais perdre de vue la priorité qui doit être au coeur de toutes nos réflexions et de toutes nos actions : le client. C’est pour cette raison que j’ai voulu le représenter par une chaise à son nom dans les salles de réunion de tous nos sites. Au-delà du symbole, cette focalisation client est indispensable pour assurer la croissance et la rentabilité, les deux conditions sine qua non de notre indépendance, de notre développement et de notre pérennité. Respecter nos engagements budgétaires est donc le premier défi que nous devons relever pour améliorer notre compétitivité et conserver la confiance de nos administrateurs et de nos clients. Le deuxième défi concerne la prévoyance santé, mise à mal par deux années de pandémie.

Si les cotisations ont fortement augmenté en 2021 grâce au dynamisme de nos équipes commerciales, les prestations ont suivi la même tendance sous les effets conjugués d’une surconsommation médicale, du déploiement complet de la réforme « Reste à charge zéro » et d’une dégradation persistante de la sinistralité. Le redressement rapide de cette activité est donc une ardente obligation pour garantir la cohésion du Groupe. Enfin, nous devons changer de braquet en matière de systèmes d’information et de digital pour améliorer l’expérience client et la qualité de vie au travail de nos collaborateurs. Nous ferons adopter une feuille de route pluriannuelle d’ici la fin de l’année 2022.

 

Le Groupe a fait l’acquisition d’ÆGIDEDOMITYS en juin 2021. Quelles sont les autres opportunités de croissance à moyen terme ?


Elles sont multiples pour AG2R LA MONDIALE qui dispose d’une forte expertise sur tout un panel de métiers. Je pense notamment à l’épargne retraite et patrimoniale, qui a enregistré de belles performances ces deux dernières années. Nous devons capitaliser sur ces bons résultats pour poursuivre notre développement dans cette activité porteuse. Le multi-équipement de nos clients est un autre levier de croissance important qui implique de nous doter d’une distribution omnicanale et transversale. Enfin, comme vous venez de le rappeler, nous avons récemment intégré une nouvelle activité de résidences services seniors avec l’acquisition du leader du secteur. Nous ne nous interdisons pas de nous diversifier sur d’autres marchés, dont celui de l’assurance dommages qui,
de surcroît, présente l’avantage de réduire, toutes choses égales par ailleurs, les besoins de fonds propres. Ces opportunités, ainsi que les défis que j’évoquais tout à l’heure constitueront des éléments structurants du futur plan d’entreprise 2023-2025, dont
la finalisation est prévue à l’automne prochain. Pour assurer sa réussite, l’ensemble des collaborateurs sera mobilisé dans une démarche de consultation qui nous permettra de définir ensemble, avec nos administrateurs et nos délégués, l’ambition commune
de ce plan. Chacun sera ensuite impliqué au travers de trois démarches collectives : la simplification, l’excellence des processus ressources humaines et le pilotage intégré.

 

À quels objectifs répondent les changements opérés au sein du Comité de direction Groupe ?

 

Dès ma prise de fonction, j’ai voulu impulser une nouvelle dynamique et mettre en place une organisation qui soit en mesure de relever tous les défis que je viens d’évoquer.

Les modifications de l’organigramme de tête visent d’abord à favoriser le travail en équipe et à rompre avec les silos en instaurant une organisation croisée entre les métiers et les directions transversales. Ils s’accompagnent d’un élargissement du périmètre de certains membres pour renforcer l’excellence opérationnelle du Groupe : création d’un délégué général à l’économie sociale et solidaire (ESS), à la responsabilité sociale des entreprises (RSE), aux branches professionnelles, aux pôles et à l’animation des territoires ; nouvelle Direction de la distribution omnicanale et de la relation client ; montée en puissance de l’événementiel et des nouveaux métiers et services… Nous avons également mis en place un Comité exécutif jeunes, baptisé « Comme1Comex ». Composé de 16 jeunes talents du Groupe âgés de moins de 40 ans, à parité de femmes et d’hommes, il a pour mission de nourrir la réflexion de la Direction générale sur tous les sujets qui nous occupent. La création de ce Comité me tenait très à coeur et je compte sur ses membres pour jouer leur rôle d’aiguillon et insuffler leur énergie et leur créativité dans l’ensemble du Groupe.

 

Une nouvelle page de l’histoire du Groupe s’ouvre avec votre nomination. Quel message souhaitez-vous adresser à votre prédécesseur, aux administrateurs et collaborateurs ?

 

Je suis d’abord très reconnaissant à André Renaudin d’avoir accompagné mes premiers pas dans la maison et de m’avoir fait profiter de toutes ses précieuses connaissances sur le secteur de l’assurance. Il laissera une empreinte durable dans l’histoire du Groupe. Je suis enthousiaste de reprendre le flambeau qu’il me transmet et confiant dans l’avenir d’AG2R LA MONDIALE, dont le modèle paritaire et mutualiste a démontré toute sa force et sa pertinence. Je remercie également les administrateurs et les collaborateurs pour leur accueil et leur écoute. À chacune de nos rencontres, j’ai pu mesurer combien leur engagement était précieux tout au long de cette année encore marquée par les effets de la pandémie. Il le sera tout autant dans les années à venir face aux nombreux défis que nous devons relever. Je suis très heureux d’écrire avec eux ce nouveau chapitre de l’histoire d’AG2R LA MONDIALE, en alliant la bienveillance et l’exigence qui caractérisent l’esprit du Groupe.

 

 

Partager sur les réseaux sociaux