Le groupe

11ème baromètre de l’absentéisme Ayming

2 septembre 2019
Le taux d’absentéisme poursuit son augmentation en France en 2018
11ème baromètre de l’absentéisme Ayming
ADOBE
Baromètre établi en partenariat avec AG2R LA MONDIALE et Enquête Ayming-Kantar TNS
 
L’étude quantitative a été réalisée auprès de 46 615 entreprises du secteur privé, employant 2 212 165 salariés. L’étude qualitative quant à elle a été menée auprès de 1002 salariés du secteur privé.
 
Cette étude fait apparaître que l’absentéisme en France a accéléré sa progression, passant de 4,72% en 2017 à 5,10% en 2018.
 
La hausse touche l’ensemble des secteurs d’activité, mais c’est le secteur de la santé qui est le plus touché.
 
On peut noter une plus forte augmentation de l’absentéisme de plus de 90 jours pour les salariés de 40 ans (+23%) que pour les salariés de 41 ans et plus (+9%).
 
De plus en plus, la médecine prend en compte les maux liés au travail.
 
Parmi les raisons évoquées chez les moins de 40 ans, au-delà de l’état de santé qui reste la première raison d’absence, on retrouve :
  • La maladie professionnelle,
  • Les conditions de travail difficiles,
  • L’épuisement professionnel
 
Cependant, les actions de gestion de l’absence sont encore trop peu mises en œuvre, et les entreprises peinent à trouver des leviers d’action efficaces pour prévenir et gérer cet absentéisme.
 
En conséquence, l’éloignement s’accentue entre le salarié et l’entreprise. Ainsi, au-delà de 3 mois d’absence, les salariés ne sont plus que 31% à se sentir mobilisés pour leur entreprise. 
 
Il est donc important de continuer les actions de prévention, et d’agir sur les facteurs de risque et les situations de souffrance au travail et de désengagement.
 
Les Directions et les organisations ont donc intérêt à accompagner et soutenir les managers pour leur permettre d’être présents auprès de leurs équipes et de faire émerger de nouvelles pratiques managériales.
 
Partager sur les réseaux sociaux