Le groupe

85% des salariés ont au moins une garantie de prévoyance 

13 mars 2020

De plus en plus d’entreprises proposent des contrats de prévoyance à leurs salariés, constate le Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (Crédoc).

85% des salariés ont au moins une garantie de prévoyance 
Getty Images

La proportion de salariés couverts stable depuis 2013 

En 2019, 85% des salariés ont au moins une garantie de prévoyance, selon le baromètre du Centre technique des institutions de prévoyance (CTIP) réalisé en janvier par le Crédoc. Ce taux est stable depuis 2013.  

Le Crédoc note cependant que « plus de la moitié des entreprises ayant mis en place des garanties de prévoyance l’ont fait parce qu’elles étaient obligatoires dans le cadre d’un accord collectif de branches ». 

Quelles sont les garanties les plus courantes ?  

 

Les indemnités journalières en cas d’arrêt de travail sont la garantie la plus répandue : 76% des salariés en disposent. Viennent ensuite la garantie d’un capital aux ayants droits en cas de décès, qui concerne 62% des salariés et la rente en cas d’invalidité pour 60% d’entre eux.  

D’autres garanties de prévoyance sont moins répandues : seuls 42% des salariés ont la garantie d’une rente pour le conjoint en cas de décès, 34% une rente en cas de dépendance et 29% une rente pour les enfants en cas de décès.  

Depuis 2013, la part de salariés couverts est en augmentation pour chacune de ces garanties. Par exemple, 47% des salariés en 2013 avaient choisi de bénéficier d’une rente en cas d’invalidité, ils étaient 60% dans ce cas en 2019. En revanche, à court terme (depuis 2017, date du dernier baromètre) ces tendances sont en légère baisse pour chacune de ces garanties, sans exception. Cette baisse n’est pas expliquée par le Crédoc. 

 

Quels services associés suscitent le plus d’intérêt ?  

« L’assistance à domicile en cas de problème (aide-ménagère, garde d’enfants, …) » est le service associé aux garanties de prévoyance qui intéresse le plus les salariés (60% d’entre eux).  

Suivent les « tarifs négociés auprès des opticiens, des audioprothésistes… » à 51% et enfin des « actions de prévention santé » tels que des bilans de santé, des dépistages, le sevrage tabagique, … pour 41% des salariés. 

  

Partager sur les réseaux sociaux