Le groupe

APLD : plus de 7000 accords conclus, 350 000 salariés concernés

22 janvier 2021

Le dispositif d’activité partielle de longue durée (APLD) est entré en vigueur le 31 juillet 2020. Il expire le 30 juin 2022.

APLD : plus de 7000 accords conclus, 350 000 salariés concernés
Getty Images

Sept mille entreprises ont eu recours à l’activité partielle de longue durée (APLD) depuis sa mise en place. C’est le bilan que dresse, mi-décembre, le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, selon le quotidien Les Echos.  

 

Quelle méthode de mise en place ?

Un accord d’activité partielle de longue durée, qui permet à l’entreprise de réduire le temps de travail de ses salariés et d’obtenir une indemnisation de l’Etat, peut être conclu de deux façons. 

Soit collectivement, entre la direction et une branche professionnelle, ou les syndicats, ou directement avec les salariés si l’entreprise en compte moins de 11. Soit par un document unilatéral, qui s’appuie sur un accord collectif de branche étendu. 

Entre août et décembre 2020, 55% des entreprises ont eu recours à un accord collectif et 45% sont passées par un document unilatéral. 

 

Lire Activité partielle de longue durée : les derniers aménagements

 

Quelles entreprises ? 

80% des entreprises qui ont recours à l’activité partielle de longue durée comptent moins de 50 salariés, selon le bilan du ministère. Au total, 350.000 salariés bénéficiaient en décembre 2020 du régime d’activité partielle de longue durée. 

Pour rappel, l’APLD est financée par le plan de relance à hauteur de 7,6 milliards d’euros. Ce dispositif coexiste avec celui de l’activité partielle dite classique.

 

Tout savoir sur l'activité partielle

 

Partager sur les réseaux sociaux