Le groupe

Le projet de loi grand âge repoussé à 2021

15 octobre 2020

Le ministre des Solidarités et de la Santé avait annoncé le texte pour la fin de l’année 2020. Il est encore une fois décalé.

Le projet de loi grand âge repoussé à 2021
Getty Images

Un calendrier plusieurs fois bousculé

Le projet de loi sur le grand âge et l’autonomie avait été initialement envisagé pour la fin de l’année 2019. Mais il a été repoussé par deux fois en raison de la réforme des retraites, puis de la crise du Covid-19. En juin, Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, annonçait que ce projet de loi serait présenté et voté d’ici à fin 2020.

 

Lire Les grandes lignes de la réforme de la prise en charge de la dépendance

 

Toutefois, le 22 septembre, Emmanuel Macron indiquait, lors d’un déplacement dans un Ehpad du Loir-et-Cher, que l’objectif est plutôt de présenter le projet de loi « dès le début de l’année prochaine », rapporte Le Point. La loi devrait être « une réponse globale extrêmement ambitieuse » sur les questions du grand âge, a-t-il commenté.

 

Les concertations elles aussi retardées

À la rentrée 2020 devaient démarrer des concertations dans le cadre du « Laroque de l’autonomie » (allusion à Pierre Laroque, souvent qualifié de « père » de la sécurité sociale en 1945)  portant sur les aides à domicile, les métiers du grand âge, les territoires, les établissements et les droits de la personne.

Elles sont aussi repoussées et auront lieu au cours de ces prochains mois. Emmanuel Macron a insisté, lors de son déplacement, sur l’importance de la revalorisation des métiers liés au grand âge, mais aussi l’articulation entre les différents établissements et l’hospitalisation à domicile.

En février, Olivier Véran avait esquissé le contenu de la réforme de la dépendance, précisant que « la refonte du maintien à domicile et notamment de sa tarification serait au cœur de la réforme du grand âge et de l’autonomie ».

Partager sur les réseaux sociaux