Le groupe

Le recours massif à la téléconsultation se poursuit après le confinement

2 juillet 2020

La crise du Covid-19 a entraîné une hausse du recours à la téléconsultation dont les conditions de remboursement ont été assouplies pour l’occasion. La téléconsultation semble désormais s’être inscrite dans les habitudes des médecins et des patients. En témoignent les derniers chiffres fournis par l’Assurance maladie.

Le recours massif à la téléconsultation se poursuit après le confinement
Getty Images

500 000 téléconsultations par semaine début juin 

Le recours à la téléconsultation remboursée par l’Assurance maladie se maintient, un mois et demi après la fin du confinement. L’Assurance maladie a indiqué que 650 000 actes à distance avaient été comptabilisés chaque semaine lors de la dernière quinzaine de mai. 

Avec la reprise des consultations en présentiel dans les cabinets, ce chiffre est descendu à 520 000 pendant la première semaine de juin.  

 

1 million de téléconsultations par semaine en avril 

Le record de téléconsultations a été enregistré au mois d’avril avec près d’un million d’actes comptabilisés chaque semaine. Lors de la deuxième semaine d’avril, le nombre de consultations à distance a même atteint le pic de 1 118 175 actes. 

Malgré la baisse du nombre d’actes qui s’explique par la fin du confinement, la téléconsultation semble s’être durablement inscrite dans la pratique des patients. 

 

10 000 téléconsultations par semaine début mars  

Il suffit pour s’en rendre compte de comparer ces chiffres récents au nombre d’actes remboursés à distance avant le confinement. Début mars, seulement 10 000 téléconsultations étaient effectuées chaque semaine.   

Le chiffre est monté à 80 000 actes la semaine du 16 mars pour atteindre 486 369 téléconsultations la semaine suivante.  

 

56 000 médecins pratiquent la téléconsultation 

La téléconsultation est aussi entrée dans la pratique de nombreux médecins. L’Assurance maladie comptait 56 000 médecins téléconsultants en avril, contre 36 000 en mars.  

Partager sur les réseaux sociaux