Le groupe

Le vieillissement, une préoccupation « importante voire prioritaire »

10 décembre 2019

Pour la quasi-totalité des Français, qu’ils soient directement concernés ou non, la question de la santé et de l’accompagnement du grand âge est une source d’inquiétude.

Le vieillissement, une préoccupation « importante voire prioritaire »
Getty Images

Six Français sur dix personnellement concernés 

En France, 59% des personnes se sentent personnellement concernées par la prise en charge du grand âge et de la dépendance, selon un sondage Odoxa-Le Figaro de novembre 2019. Parmi les aidants, cette proportion monte à 79%.  

Directement concernés ou non, pour la quasi-totalité (92%) des Français, la question de la santé et de l’accompagnement du grand âge est une préoccupation « importante voire prioritaire ».  

La dépendance est désormais un sujet de préoccupation européen : 75% des habitants de l’Union européenne se sentent concernés par ce problème.  

La perspective de la dépendance inquiète 

Le sujet de l’accompagnement du grand âge est aussi une source de préoccupation. Plus d’un Français sur deux se dit « inquiet » quant à la façon de gérer son vieillissement. Ce sentiment monte à 64% parmi les aidants.  

Là encore, il s’agit d’une tendance européenne : 57% des Européens sont inquiets à ce sujet.  

Presque 7 Français sur 10 sont notamment préoccupés par leur capacité « actuelle ou future » à accéder aux services et aux aides dont ils pourraient avoir besoin.   

Problèmes de santé et Ehpad 

Lorsqu’ils imaginent leur propre vieillesse, les sondés s’inquiètent en priorité de potentiels problèmes de santé, puis de problèmes de revenus. Ces préoccupations sont dans l’ordre inverse parmi les aidants.  

Interrogés sur les mesures qu’il faudrait prendre si leur santé physique se dégradait, les Français estiment à 56% qu’il faudrait adapter leur domicile.  

Seuls 13% envisagent d’aller vivre en Ehpad. Et pour cause : 62% des Français déclarent en avoir « une mauvaise image », alors que la même proportion des Français a une « bonne image » des services à domicile.  

Partager sur les réseaux sociaux