Le groupe

Métiers du grand âge : le plan d’action gouvernemental pour leur revalorisation

24 février 2021

En attendant la réforme du grand âge et de l’autonomie, le ministère chargé de l’Autonomie présente quatre mesures concernant les professionnels de ce secteur.

Métiers du grand âge : le plan d’action gouvernemental pour leur revalorisation
Getty Images

Difficultés de recrutement et de fidélisation

« Depuis de nombreuses années, ce secteur [du grand âge] est confronté à d’importantes difficultés de recrutement et de fidélisation des professionnels », constate le ministère chargé de l’Autonomie dans un communiqué de presse, le 30 janvier 2021. 
Le ministère présente les quatre axes de son plan d’action qui « sera la porte d’entrée et la pierre angulaire de la réforme du grand âge et de l’autonomie ».

Lire Premières pistes pour la loi sur le grand âge et l’autonomie


1 - Répondre aux besoins urgents en ressources humaines

Les besoins ont été accentués par la crise sanitaire. Les synergies entre Pôle emploi et certaines Agences régionales de santé « produisent déjà de très bons résultats » selon le ministère. 14 197 offres d’emploi ont été recensées en Ehpad et 11 619 offres ont été pourvues, soit un taux de satisfaction de 82%. Ce taux est similaire dans le secteur de l’aide à domicile (29 536 offres enregistrées, 23 552 satisfaites). 


2 – Adapter les formations

Le ministère veut développer le nombre de places en formation initiale, ainsi que réformer les diplômes d’aide-soignant et d’accompagnant éducatif et social pour « améliorer leur adéquation aux besoins des employeurs et des personnes accompagnées ». Il souhaite passer un accord d’engagement et de développement des compétences (EDEC) avec les partenaires sociaux pour « co-construire » les « outils de l’attractivité ».


3 – Améliorer la qualité de vie au travail

« Un plan de lutte contre la sinistralité porté par la Caisse nationale d’Assurance maladie est en cours de finalisation », indique le ministère. Les Agences régionales de santé, elles, ont mobilisé plus de 40 millions d’euros depuis 2018 pour promouvoir la qualité de vie au travail. 


4 – Revaloriser les salaires des métiers du grand âge

Le gouvernement souhaite notamment transformer les conventions collectives « pour accompagner l’évolution des classifications et des rémunérations ». Cela permettra une « reconnaissance de l’utilité sociale de ces métiers » et « suscitera des orientations vers ces carrières ».


 

Partager sur les réseaux sociaux