Le groupe

Premières annonces du « Ségur de la santé »

9 juin 2020

Initiée suite à la crise sanitaire liée à la Covid-19, cette consultation a pour ambition de donner un nouveau souffle au système de santé français

Premières annonces du « Ségur de la santé »
adobe

Suite au lancement des concertations avec les partenaires sociaux le 25 mai, Édouard Philippe, Premier ministre, a tiré trois enseignements de la crise sanitaire lors du discours de lancement du Ségur de la santé :

 

  • l’engagement des soignants et du système de santé dans son intégralité ;
  • l’accélération des mutations et simplifications du système de santé (essor de la télémédecine, simplifications des procédures) ;
  • la mise en œuvre d’une organisation territoriale tournée vers le patient.

 

Afin de poursuivre les efforts et d’améliorer l’intégralité du système de santé, le Premier ministre identifie cinq enjeux clés :

  • une meilleure reconnaissance des soignants avec des actions sur les déroulés de carrières, la formation, le déblocage de la question des statuts du médecin à l’hôpital et une revalorisation significative des salaires des soignants ;
  • l’investissement et les modalités de financement de l’hôpital avec la reprise d’un tiers de la dette des hôpitaux public, soit 10 Md€, ainsi que le lancement d’un plan d’aide à l’investissement de proximité de 150 M€ par an et une meilleure orientation des investissements (mise en place plus rapide de la tarification à l'activité (T2A)) ;
  • la levée des freins à la réforme du système (négociation pour la prolongation de la télémédecine, remise au centre du patient dans le système de santé, refonte de la gouvernance hospitalière, délégations d’enveloppes au niveau des services) ;
  • la construction d’une nouvelle organisation du système de santé dans chaque territoire, intégrant l’hôpital, la médecine de ville et le médico-social ;
  • le numérique avec une meilleure exploitation des données de santé, et la mise en place de l’espace numérique de santé (ENS) au 1er janvier 2022.

Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, reviendra plus en détail sur la méthode et le calendrier.

Par ailleurs, les négociations avec les partenaires sociaux devraient aboutir d’ici au mois de juillet.
 

Partager sur les réseaux sociaux