Le groupe

Sport sur ordonnance : comment ça marche ?

10 février 2020

Une prescription de sport pour améliorer l’état de santé. C’est possible depuis quelques années et inscrit dans la loi. Quel est le dispositif ?

Sport sur ordonnance : comment ça marche ?
Getty Images

La loi de modernisation de notre système de santé a introduit la prescription de sport par les médecins traitants. Depuis le 1er mars 2017, les patients souffrant de certaines maladies ou troubles peuvent se voir prescrire une activité physique adaptée à leur état de santé. Elle est dispensée par un professionnel de santé ou par une personne diplômée d’activité physique.  

 

À qui cela s’adresse ? 

Les prescriptions d’activité physique s’adressent aux personnes atteintes d’une des 30 affections de longue durée (ALD) listées dans l’article D322-1 du code de la Sécurité sociale. Il s’agit d’une maladie grave nécessitant des soins lourds, longs et coûteux. Un accident vasculaire cérébral (AVC) invalidant, la mucoviscidose, des tumeurs malignes, la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson, le diabète de type 1 ou 2, la sclérose en plaques ou encore les affections psychiatriques de longue durée font partie des ALD.

 

Qu’est-ce qu’une activité physique adaptée ?  

La prescription des séances de sport doit être effectuée sur un formulaire spécifique et être adaptée à l’ALD dont souffre le patient. C’est à dire qu’elle doit prendre en compte les risques médicaux et éventuellement permettre de limiter la progression de la maladie.  

Les masseurs, les kinésithérapeutes, les psychomotriciens, les ergothérapeutes, les enseignants en activités physiques adaptées et les éducateurs sportifs peuvent dispenser l’activité physique adaptée aux patients concernés.  

 

Quel remboursement ?  

À l’heure actuelle, l’Assurance maladie ne rembourse pas les séances d’activité physique prescrites par un médecin.  

 

Partager sur les réseaux sociaux