Le groupe
Un assistant personnel pour <br>prendre la main sur sa santé

Un assistant personnel pour
prendre la main sur sa santé

4 juin 2019

Où trouver le bon spécialiste dans des délais raisonnables ? Où sont
mes analyses médicales quand j’en ai besoin ? Comment être certain
que la sécurité sociale et ma mutuelle ont bien remboursé mes dernières
dépenses ? AG2R LA MONDIALE signe un partenariat avec l’assistant
personnel de santé mySofie pour faciliter l’accès aux soins.

Parce que l’intérêt de nos assurés est notre priorité, faciliter leur quotidien et l’accès aux soins est l’un des axes majeurs de notre programme de transformation digitale.

Voilà pourquoi nous sommes fiers de nous engager aux côtés de mySofie pour simplifier la vie des assurés dans toutes leurs démarches santé, avec à des services innovants et accessibles à tout moment depuis leur smartphone.

Un premier test grandeur nature auprès de 500 utilisateurs est lancé. A l’issue « nous envisageons de mettre à disposition de l’ensemble de nos assurés l’agrégation de leurs comptes et dépenses santé, l’accès à la téléconsultation et des services exclusifs tels que la transmission en ligne de ses factures de soins pour se faire rembourser plus rapidement », indique Laurent Charon, Directeur de l’Open Innovation.

A travers sa fonction d’agrégateur, « mySofie enrichit les services que nous proposons actuellement chez AG2R LA MONDIALE, en permettant à nos assurés d’intégrer les membres de leur famille et d’accéder à leurs décomptes Sécurité Sociale. Voilà plus de facilité pour être acteur de sa santé », précise Pierre-Emmanuel Laurent, Directeur digital clients et services numériques AG2R LA MONDIALE.

Philippe Baranski, co-fondateur de mySofie, exprime «[son] plaisir à tisser un partenariat de confiance avec AG2R LA MONDIALE. Plus d'autonomie, de proximité, de facilité : mySofie connecte la couverture santé au quotidien du parcours de soin. »

 

DigitALM_mySofie_Image_2-1.png

Sept services pour simplifier la vie des assurés.

 

 
 
 
 
 
 
Partager sur les réseaux sociaux
A lire aussi