Le groupe

Open Innovation : allier compétences extérieures et innovation interne

Au travers de son programme #DigitALM, AG2R LA MONDIALE entend accélérer sa transformation digitale. L’open innovation est l’une des composantes de cette stratégie. Explications avec Laurent Charon, Directeur de l’innovation et de la transformation digitale au sein du Groupe.

Qu’est-ce que l’open innovation ? 

Chez AG2R LA MONDIALE, l’open innovation consiste à aller chercher les meilleurs partenaires pour nourrir la transformation digitale et l’innovation du Groupe, afin de nous rapprocher de nos clients et de renforcer la relation de confiance. Pour cela, nous nous appuyons sur un écosystème de startups, mais aussi sur des incubateurs ou des fonds d’investissement, dans une logique de partage et de coopération. 

 
Quel intérêt revêt cette façon d’innover pour AG2R LA MONDIALE ?  

Intégration de l’intelligence artificielle, appropriation des usages de la donnée… Les mutations technologiques qui sont à l’œuvre aujourd’hui impactent nos activités, nos métiers et notre manière de communiquer avec nos clients, nos assurés et nos collaborateurs. Notre démarche ambitieuse d’open innovation nous permet, en tant qu’acteur de référence en assurance de personnes, de nous approprier ces changements profonds en capitalisant sur la capacité d’innovation et l’agilité des startups. 

 

Quelle est votre méthode ? 

Nous nous sommes dotés d’un fonds d’investissement de 10 millions d’euros dédié à l’innovation et à la R&D. ALM innovation se concentre essentiellement sur de jeunes entreprises européennes innovantes en phase d’accélération dont l’activité est liée à la e-santé, la fintech1, l’assurtech2 ou à l’efficacité opérationnelle via une prise d’investissement minoritaire. Nous développons par ailleurs une démarche de partenariat avec des accélérateurs et des incubateurs d’entreprises. Nous sommes par exemple partenaires de Paris&Co et ses 12 accélérateurs, dont Le Swawe, première plateforme d’innovation dédiée à la fintech1 et à l’assurtech2. Pour faire les bons choix, nous connectons les besoins exprimés en interne avec les opportunités offertes par les startups. Si pertinence il y a, une démarche d’expérimentation est lancée afin de tester les solutions et les services proposés. Nous vérifions qu’ils atteignent bien leurs objectifs en termes de satisfaction client, de génération de valeur et d’efficacité interne.  

 

Des projets concrèts ont-ils été lances ? 

Une cinquantaine de projets très divers a été initiée à ce jour : assistant virtuel pour guider l’internaute vers les informations relatives à sa convention collective, programme de conseils en placements financiers basé sur l’intelligence artificielle (robo advisor), outil de prise de rendez-vous en ligne… Notre rôle de vigie nous pousse à alimenter notre réflexion en permanence, pour mieux nous enrichir de ces évolutions technologiques qui sont en train de changer le monde de l’assurance. 

 

(1) Startup évoluant dans le domaine des nouvelles technologies appliquées aux services financiers et bancaires. 

(2) Startup évoluant dans le domaine des nouvelles technologies appliquées au secteur de l’assurance. 

Partager sur les réseaux sociaux