Agences
FAQ
Contact

Le point sur le remboursement des séances de psychologues

Dès le mois d'avril, sur orientation d’un médecin, les patients pourront bénéficier de séances assurées par des psychologues volontaires, conventionnés par l’Assurance maladie.
Consultations psy resize683x456 crop683x343

Le lourd impact de la pandémie sur la santé mentale

La crise sanitaire sans précédent qui perdure depuis deux ans a profondément affecté notre équilibre psychologique. Dans son enquête qui suit l’évolution de la santé mentale de la population pendant la pandémie de Covid-19(1), Santé Publique France fait ainsi le constat d’une forte prévalence des signes d’anxiété et des états dépressifs. En janvier 2022(2), ces troubles concernaient respectivement 25 % et 18 % des Français. 

 

En clôture des Assises de la santé mentale et de la psychiatrie, le 28 septembre 2021, le président de la République Emmanuel Macron annonçait le remboursement de séances d’accompagnement psychologique, pour l’ensemble de la population. Objectifs : simplifier et fluidifier le parcours des usagers, tout en facilitant l’accès financier à ce type de soins. L’article 79 de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2022, promulguée le 24 décembre 2021, précise les grandes lignes de ce dispositif pérenne baptisé MonPsy

Quels patients peuvent en bénéficier ? 

Cette mesure s’adresse à tous les publics. Seront ainsi concernés les enfants dès l’âge de 3 ans, les adolescents et les adultes en souffrance psychique « d’intensité légère à modérée », ainsi que leurs familles. 

 

Les séances devront toutefois s’inscrire dans le cadre du parcours de soins coordonné. Le patient devra tout d’abord consulter son médecin traitant, qui l’orientera ensuite vers un psychologue de ville participant au dispositif – ou vers une prise en charge spécialisée en cas de troubles plus sévères. 

Qui sont les psychologues concernés ? 

Seuls les psychologues volontaires ayant signé une convention avec l’Assurance maladie peuvent participer au dispositif. La procédure de candidature dématérialisée a débuté en février 2022. 

 

Ces psychologues sont sélectionnés sur la base de critères définis avec les représentants de la profession, qu’ils exercent en libéral ou en tant que salarié dans un centre ou une maison de santé. Ils peuvent par ailleurs poursuivre leur exercice hors de ce parcours de soins, avec leurs tarifs propres, sans remboursement de l’Assurance maladie.

Quelles sont les modalités de remboursement ?

Seules les séances réalisées dans le cadre du dispositif MonPsy seront prises en charge. Elles ne pourront pas faire l’objet de dépassement d’honoraires. 

 

Selon les besoins du bénéficiaire, jusqu’à huit séances par an seront remboursées. Les tarifs appliqués seront de 40 euros pour une première séance donnant lieu à un bilan initial (durée indicative de 55 minutes), puis de 30 euros pour les séances de suivi (d’une durée indicative de 40 minutes).

 

Afin de ne pas faire peser de reste à charge sur les patients, leur coût sera réparti entre l’Assurance maladie obligatoire et les complémentaires santé – les contrats responsables couvrent aujourd’hui 95 % des assurés. Ce forfait pourra être renouvelé chaque année, toujours sur orientation du médecin, si les besoins du patient l’exigent.

À quelle date la mesure entrera-t-elle en application ? 

Selon le ministère des Solidarités et de la Santé, le dispositif sera opérationnel à partir d'avril 2022. À cette date, les coordonnées des psychologues partenaires seront publiées dans un annuaire sur le site dédié monpsy.sante.gouv.fr – qui sera progressivement enrichi d’informations utiles. Les parcours de prise en charge pourront alors débuter. 

 

(1) Enquête Coviprev, menée en plusieurs vagues depuis le 23 mars 2020. 
(2) Les résultats mentionnés concernent la vague 31 (du 11 au 18 janvier 2022).

 

Partagez :