Agences Agences
important FAQ
chat Contact

La solitude, un phénomène chronique accentué par la pandémie

Des mois de confinement ont renforcé l’isolement des plus fragiles. Pour raviver le lien social et la solidarité, la prochaine Journée des solitudes entend mobiliser le grand public.

La solitude, un phénomène chronique accentué par la pandémie
Getty Images

La pandémie de Covid-19 et les mesures de confinement mises en place pour freiner sa propagation ont bouleversé le quotidien de milliards d’individus aux quatre coins du monde. En France, l’absence imposée des contacts, au printemps et de nouveau cet automne, a affecté – et affecte encore – la plupart de nos foyers. Et plongé les plus vulnérables d’entre nous, en particulier les personnes âgées, dans un isolement physique et affectif sans précédent.   


Des études se sont penchées sur cette expérience de privations sociales subie par nos aînés. Ainsi, dans un rapport consacré aux effets du premier confinement sur les plus de 60 ans(1), l’association Les Petits Frères des Pauvres estime que, durant cette période, 720 000 d’entre eux n’ont eu aucun contact avec leur famille et 650 000 n’ont trouvé personne à qui parler.

Mettre en lumière un mal invisible 

C’est dans ce contexte inédit qu’aura lieu, le 23 janvier 2021, la 3e édition de la Journée des solitudes. Placée sous le patronage du ministère des Solidarités et de la Santé, cette opération de sensibilisation majeure interpelle chaque année l’opinion publique sur le fléau des solitudes en France, par le biais d’évènements organisés dans tout l’Hexagone. Objectif : lever le voile sur la réalité et la diversité des situations d’isolement – les jeunes de 15 à 30 ans sont ainsi particulièrement touchés – et rappeler l’existence de solutions concrètes pour les combattre.

 

Face aux conséquences dramatiques d’une crise sanitaire et sociale qui s’installe, la journée prendra cette année la forme d’une campagne de mobilisation citoyenne de grande ampleur. Un sondage exclusif, des vidéos pédagogiques et une exposition artistique virtuelle seront relayés par les médias et les réseaux sociaux, afin d’encourager chacun d’entre nous à agir à son échelle, auprès de ses proches, au travail, dans son voisinage ou au sein d’associations. 

Des conversations physiques ou téléphoniques pour retisser le lien 

À l’initiative de ce grand rendez-vous : l’association d’utilité publique Astrée, qui œuvre depuis plus de 30 ans aux côtés des personnes en situation de grande solitude. Présente sur tout le territoire, Astrée propose une méthode d’accompagnement unique, personnalisée et qui s’inscrit dans la durée. Ses 650 bénévoles, formés et encadrés, rencontrent ainsi les bénéficiaires une heure et demie chaque semaine, en face à face, pour un temps d’échange centré sur l'écoute et la bienveillance. 

 

Pendant le confinement, ce soutien a été poursuivi à distance mais de façon renforcée, via des appels téléphoniques très réguliers. Acteur historiquement engagé en faveur du lien social et partenaire de l’association depuis 2012, AG2R LA MONDIALE contribue notamment au financement de son développement, afin de démultiplier le nombre de bénévoles et de bénéficiaires.   

 

Le Groupe soutient également l’association Au bout du fil, qui a fait de l’appel de convivialité une arme contre l’isolement de nos aînés. Une à deux fois par semaine, ses 200 bénévoles téléphonent aux personnes âgées qui en ont fait préalablement la demande, pour prendre de leurs nouvelles, bavarder et leur offrir ainsi un espace de parole empreint de générosité et d’humanité. 


(1) Rapport « Isolement des personnes âgées : les effets du confinement » des Petits Frères des Pauvres, juin 2020.
Association Astrée
Contactez l’antenne Astrée la plus proche de chez vous sur www.astree.asso.fr ou par téléphone au 01 42 27 64 34.

Association Au bout du fil
Pour bénéficier gratuitement du service en tant qu’allocataire AG2R LA MONDIALE, contactez l'association
au 09 72 63 56 25 ou par mail : alm.as@auboutdufil.org
Partager sur les réseaux sociaux