Agences Agences
important FAQ
chat Contact

Création d’un comité de lutte contre l’isolement des personnes âgées

5 mars 2021

Brigitte Bourguignon, ministre déléguée chargée de l’Autonomie a pour ambition de « créer un lieu de travail et d’échanges autour » de l’isolement social des personnes âgées.

Création d’un comité de lutte contre l’isolement des personnes âgées
Getty Images

Quel constat ? 

L’isolement social des personnes âgées « a été particulièrement révélé pendant la crise sanitaire », constate le ministère chargé de l’Autonomie. Il toucherait « des millions de personnes âgées, dont 300 000 seraient en état de "mort sociale"».
Brigitte Bourguignon, ministre déléguée chargée de l’Autonomie, a lancé, le 15 février 2021, un comité stratégique de lutte contre ce phénomène, qui « nécessite une prise de conscience générale et une puissante mobilisation, des institutions aux citoyens ». 

 

Quels axes de travail ? 

Le comité stratégique répond à deux objectifs : « développer une culture commune et partagée de la lutte contre l’isolement » et bâtir « des solutions pour prévenir et lutter contre l’isolement social ». 
Le comité stratégique a quatre ambitions : 

  1. « Encourager la citoyenneté, sensibiliser le grand public et lutter contre l’âgisme ». Il faut pour cela « changer le regard et les représentations sur les personnes âgées », et « intéresser la société » à ces sujets. 
  2. « Prévenir et rompre l’isolement » des personnes à domicile mais aussi en établissements. Le comité construira un « réseau d’acteurs variés avec, par exemple, les intervenants à domicile, les commerçants de proximité ou les acteurs culturels et sociaux, pour mieux identifier les personnes vulnérables ». 
  3. « Renforcer une politique territoriale de proximité » en s’appuyant sur les élus locaux, les communes, les départements, etc.
  4. « Diffuser les initiatives fructueuses et les bonnes pratiques ».

 

Quels partenaires ? 

Le comité stratégique est animé par le ministère délégué à l’Autonomie, mais aussi par la Direction générale de la cohésion sociale et la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie. 
Il réunit des acteurs du monde associatif, « des associations d’élus locaux, des caisses de retraites, des acteurs de l’habitat, des fondations, des administrations ou encore des acteurs de l’économie sociale et solidaire ».
 

Partager sur les réseaux sociaux