Agences Agences
important FAQ
chat Contact

Reforme des retraites : qu’est-ce que la retraite universelle ?

Le projet de réforme des retraites prévoit l’instauration d’un régime universel. Ce nouveau système universel fixe les mêmes règles de cotisation, et s’appuie sur un principe de retraite à points. Ainsi, chaque euro cotisé accordera les mêmes droits pour tous les assurés. Explications.

Reforme des retraites : qu’est-ce que la retraite universelle ?

La retraite universelle : de quoi s’agit-il ?

Le gouvernement a jugé le système de retraite actuel injuste, complexe et déséquilibré. C’est pourquoi le projet de réforme des retraites a été lancé. Ce projet de loi souhaite mettre en place un système universel, aussi appelé retraite universelle.

 

Avec le nouveau dispositif de retraite universelle, les mêmes règles s’appliquent à tous les assurés des différents régimes : salariés du secteur privé, fonctionnaires, travailleurs indépendants, professionnels libéraux, agriculteurs…

 

Pourquoi parle-t-on d’un système « universel » ?

Un système universel ne signifie pas un système unique. En effet, les changements apportés prévoient de tenir compte de certaines spécificités, et de corriger des inégalités. Le nouveau système de retraite se veut le plus juste et le plus solidaire possible.

 

Ainsi, la future retraite reste bien universelle, en mettant fin aux différents régimes existants et en fixant un socle de règles communes.

 

Zoom sur les grands principes du nouveau système de retraite universel

Le projet de loi qui élabore la future retraite universelle établit plusieurs principes fondamentaux.

  • Le système universel va se substituer aux 42 régimes de retraite de base et complémentaire. Il met donc fin aux régimes spéciaux.
  • Le dispositif par répartition est maintenu car les actifs financeront les pensions des retraités.
  • L’âge légal de départ à la retraite reste fixé à 62 ans.
  • La retraite sera calculée en points, et non plus en trimestres. Avec ce nouveau système de point, 1€ cotisé accorde les mêmes droits à chaque Français, quel que soit son métier et son statut.
  • Enfin, le mode de calcul de la pension se basera sur l’ensemble de la carrière pour le secteur privé comme la fonction publique. Actuellement, le calcul s’effectue sur la base des 25 meilleures années dans le privé, et sur les 6 derniers mois dans la fonction publique.

 

Quels sont les principaux changements à prévoir ?

Les discussions sur le projet de loi de réforme des retraites ont été suspendues en raison de l’épidémie de Covid-19, mais devraient reprendre en 2021.

 

Mais pour vous donner un aperçu des grands changements à prévoir, voici les points essentiels à retenir sur le futur système universel.

  • Un âge d'équilibre va être instauré, peut-être fixé à 64 ans. Il sera associé à un système de décote et de surcote de la pension de retraite en cas de départ avant ou après cet âge d’équilibre. L’objectif est donc d’inciter les assurés à travailler plus longtemps pour améliorer le montant de leur pension.
  • Les spécificités liées aux carrières longues, aux métiers pénibles ou dangereux, au handicap seront également prises en compte.
  • La valeur du point ne pourra pas baisser et sera fixée par les partenaires sociaux.
  • Des points seront accordés pour ne pas pénaliser les assurés ayant connu des interruptions d’activité comme le chômage, la maternité, la maladie, l’invalidité, etc.
  • Des points seront donc accordés pour chaque enfant, dès le premier enfant. Chaque naissance donnera lieu à l’attribution d’une majoration de 5% des points acquis. Les familles de 3 enfants et plus pourront bénéficier d’une majoration supplémentaire de 2%.
  • Un minimum de pension va également être mis en place, à hauteur de 85% du Smic net.
  • Le mode de calcul de la pension de réversion sera également modifié, afin qu’il permette au conjoint survivant de maintenir son niveau de vie.
Partager sur les réseaux sociaux